Sara Garbagnoli

Chercheuse au LEGS et à PoliTeSse (Università di Verona)

sara.garbagnoli@gmail.com

Champs de recherche

  • Genre, sexualité, race, intersectionnalité
  • Campagnes « anti-genre »
  • Théories féministes
  • Antiféminismes d’hier et d’aujourd’hui
  • Politisation des questions sexuelles et raciales
  • Controverses sur les savoirs minoritaires
  • Nationalismes sexuels
  • Rhétorique des mouvements sociaux et pratiques discursives contestataires

Recherche en cours

  • Histoire et théories du féminisme matérialiste
  • Histoire et sociologie des mouvements « anti-genre »
  • Analyse des résistances aux savoirs minoritaires 
  • Histoire des mouvements lesbiens

Participations à des réseaux de recherche

  • The Gender International. A Network in Defense of Gender and Sexuality Studies

Publication (Sélection)

Ouvrages

  • Avec Massimo Prearo La croisade « anti-genre ». Du Vatican aux manif pour tous. Paris, Textuel, 2017
    Traduit en italien en 2018 La crociata « anti-gender ». Dal Vaticano alle manif pour tous. Turin, Kaplan
  • Avec Vincenza Perilli Non si nasce donna. Percorsi, testi e contesti del femminismo materialista, Rome, Alegre, 2014

Articles dans des revues à comité de lecture

  • 2020 « Questions minoritaires, réponses majeures : remarques sur la colère majoritaire », Penser avec Colette Guillaumin aujourd’hui, Cahiers du genre, n°68, p. 55-73
  • 2019 « ‘Les obsédé.e.s de la race et du sexe’. Penser les attaques aux savoirs minoritaires avec Colette Guillaumin », Bulletin de l’Association nationale des études féministes, n°69, 2019, p. 35-46
  • 2017 « Colette Guillaumin ou de la destruction de la pensée naturaliste », Bulletin de l’Association nationale des études féministes, n°67, 2017, p. 47-55
  • 2016 « Against the Heresy of Immanence: Vatican’s ‘Gender’ as a New Rhetorical Device Against the Denaturalization of the Sexual Order », Religion and Gender 6(2), p.187-204. Traduit en espagnol en 2018 « Contra la herejía de la inmanencia: el “género” según el Vaticano como nuevo recurso retórico contra la desnaturalización del orden sexual » in HABEMUS GÉNERO! La Iglésia Católica y Ideología de Género (D. Paternotte et S. Bracke sous la direction de), G&Pal, Género & Política en América Latina
  • 2014 « ‘L’ideologia del genere’: l’irresistibile ascesa di un’invenzione retorica vaticana contro la denaturalizzazione dell’ordine sessuale » in About Gender. Rivista internazionale di studi di genere, Vol 3, N° 6 (2014), p. 250-263
  • 2013 « Tordre le droit : les ‘couples homosexuels’ sont-ils des couples ? Cartographie des résistances à la reconnaissance juridique des couples de même sexe en Italie (2001-2012) », in Cahiers de l’Université de Grenoble, p. 81-108
  • 2013 « Le Vatican et le genre : enjeux d’un discours institutionnel réactionnaire » in SynergieLes discours institutionnels au prisme du « genre » : perspectives italo-françaises (numéro coordonné par S. Nugara), p. 145-167
  • 2012 « Denaturalizzare il normale. L’interrogazione paradossale degli studi di genere e sessualità » in Genesis. Rivista della Società italiana delle storiche, XI/1-2, p. 193-229
  • 2012 « Classi, classificazioni, identità. Gli studi gay e lesbici come fabbriche di interrogazioni storiche » in Rivista di Storia dell’800 e del ‘900, 4/2012, p. 714-721

Chapitres d’ouvrages collectifs

  • 2020 « Il femminismo materialista: il sesso e la razza come categorie politiche » in Introduzione ai femminismi A. Curcio (sous la direction de), Edizioni DeriveApprodi, p. 33-40
  • 2019 « De quoi ‘le gender’ des campagnes ‘anti-genre’ est-il le nom ? in Antiféminismes et masculinismes d’hier à aujourd’hui, C. Bard, M. Blais et F. Dupuis-Déri (sous la direction de), Paris, Presses Universitaires de France, p. 241-270
  • 2018 « De la revolution : Les guérillères de Monique Wittig » in A. Idier Archives des mouvements LGBT+. Une histoire de luttes de 1890 à nos jours”, Textuel, p. 138
  • 2017 « Italy as a lighthouse: Anti-gender protests in Italy between Human Anthropology and National Identity » in Anti-gender Campaigns in Europe (D. Paternotte, R. Kuhar sous la direction de), Rowman & Littlefeld. Une version mise à jour a été publiée en français en 2019 sous le titre L’Italie comme phare et bastion de résistance. Les mobilisations « anti-genre » entre « anthropologie humaine » et identité nationale in Campagne antigenre en Europe, Presses Universitaires de Lyon.
  • 2017 avec Vincenza Perilli et Valeria Ribeiro Corossac « Pour une anatomie politique des sexes : l’actualité de la pensée de Nicole-Claude Mathieu » in Nicole-Claude Mathieu : Penser “l’arraisonnement des femmes”, vivre en résistance. D. Bourque et J. Coulombe (sous la direction de), Montréal : Editions sans fin, p. 187-199
  • 2015 « L’hérésie des ‘féministes du genre’ in Les antiféminismes. Analyse d’un discours réactionnaire (D. Lamoureux et F. Dupuis-Déri sous la direction de), Montréal, Les éditions du remue-ménage, p. 107-127
  • 2014 « Monique Wittig: l’eterosessualità come presupposto. Per una semiologia politica del senso comune » in Il femminismo materialista, edizioni Casa delle donne di Bologna p. 143-157

Comptes rendus, notes de lecture, introductions

  • 2020 « Nel cantiere letterario di Monique Wittig: il linguaggio come un’arma a doppio taglio » introduzione a E. Feole, Corpo a corpo con il linguaggio. Il pensiero e l’opera letteraria di Monique Wittig, Pisa, ETS, p. 9-18
  • 2020 Il pensiero antinaturalista di Colette Guillaumin (avec V. Perilli e V. Ribeiro), introduction à Colette Guillaumin, Sesso, razza e pratica del potere. L’idea di natura, Verona, Ombre Corte, p. 7-22
  • 2019 note de lecture de Luca Greco, Dans les coulisses du genre : la fabrique de soi chez les Drag Kings, Limoges : Lambert-Lucas, 2018, in « GLAD ! Revue sur le langage, le genre, les sexualités » n° 6, https://www.revue-glad.org/1512
  •    2019 « Sulla crociata ‘anti-gender’ e la violenza sulle donne » in DORA (sous la direction de) Narrazioni Differenti Vademecum per una comunicazione senza sessismo e stereotipi di genere, Edizioni DORA, p. 1-5
  • 2019 « L’eterosessualità come regime politico » postface à Il pensiero straight e altri saggi de Monique Wittig, Bologna, Collettivo della Lacuna, p .87-95
  • 2017 note de lecture de Colette Guillaumin, Sexe, race et pratique du pouvoir, Dannemarie, Éditions iXe, 2016, in « Cahiers du genre » n° 63/2017, p. 221-224
  • 2014 « ‘On ne naît pas lesbienne’ : per una sociologia della soggettivazione minoritaria » introduction à N. Chetcuti, Dirsi lesbica. Vita di coppia, sessualità, rappresentazione di sé, Roma, Eds, p. 15-39
  • 2013 note de lecture de M. Tremblay, D. Paternotte et C. Johnson (sous la direction de), The Lesbian and Gay Movement and The State. Comparative Insights into a Transformed Relationship, , Farnham, Ashgate, 2011 in « Revue française de science politique », vol. 63 n.2, 2013, p. 29-31
  • 2012 note de lecture de S. Marchetti, J. M. H. Mascat et V. Perilli (a cura di), Femministe a parole. Grovigli da districare, Rome, Ediesse, 2012, in « About Gender. International Journal of Gender Studies », 2/3, p. 279-281

Traductions scientifiques  

  • 2021 (à paraître) Colette Guillaumin, L’ideologia razzista. Genesi e linguaggio attuale, Genova, Il Melangolo
  • 2020 Colette Guillamin, Sessismo, razzismo e pratica del potere. L’idea di Natura, Verona, Ombre Corte

Articles de vulgarisation scientifique dans la presse  

  • 2021 La Déferlante, « La révolution antinaturaliste de Colette Guillaumin », n°2
  • 2020 « Sesso e razza: formazioni immaginarie materialmente efficaci. Dialogo su Colette Guillaumin », Manastabalblog, 25 septembre, https://manastabalblog.wordpress.com/2020/09/25/sesso-e-razza-formazioni-immaginarie-materialmente-efficaci/
  • 2020 « Quando George Floyd muore come Adama Traoré. La rivoluzione dell’antirazzismo francese », Jacobin Italia, n.8, p. 78-81
  • 2020 « Torcere il diritto. A dieci anni dalla sentenza 138 della Corte Costituzionale ». Rete Lenford Avvocatura per i diritti Lgbti, aprile
  • 2019 « Uno spettro si aggira per l’Europa. Sulla ‘famiglia naturale’ e la fragilizzazione della democrazia », Jacobin Italia, n. 3
  • 2018 « Italie : une contre-révolution raciste, sexiste et homophobe », AOC, 10 septembre, traduit en anglais « Matteo Salvini, renaturalizing the racial and sexual boundaries of democracy », OpenDemocracy, le 1er octobre, traduit en portugais brésilien « Matteo Salvini ou a renaturalização das fronteiras raciais e sexuais da democracia », Resista! Observatório de Resistências Plurais, le 24 octobre 
  • 2018 avec Massimo Prearo « A cruzada ‘antigênero’ », Resista – Observatório de Resistências Plurais
  • 2017 « ‘Teoria del gender’ : come è nata e a cosa serve », Il Corriere della Sera – La 27esima Ora, 6 novembre
    2017 « Colette Guillaumin o la natura sistemica di sessismo e razzismo », Il Manifesto, 16 mai
    2017 « La révolution féministe de Colette Guillaumin » in  Cronique Féministe, n. 119, p. 144 
  • 2014 « Performance e performativité dell’espressione ‘la-teoria-del-gender’ », Euronomade, 31 mai
  • 2014 « Il femminismo materialista di Nicole-Claude Mathieu », Il Manifesto, 29 mars

Séminaires, conférences, communications (sélection)

2021

  • International Gender and Language Association (IGALA11), Queen Mary University of London, intervention dans le panel « The Circulation of Anti-gender Discourse within and across National Borders : Affordances and Challenges for Sociolinguistic Research », 22-24 juin
  • La storia di genere: percorsi intrecci, prospettive – VIII Congresso Sis (Società Italiana delle storiche), Università di Verona, intervention : « Dirsi lesbiche: le lotte della EuroCentralAsian Lesbian* Community tra internazionalismo e intersezionalità » dans le panel « Dirsi lesbiche: politiche, movimenti, saperi » et présidente de session du panel « Le soggettività lesbiche tra storia e letteratura: rappresentazioni, norme e culture », Università di Verona, 9-12 juin
  • Università di Verona, participation à la Journée d’études « Il sesso come categoria politica da distruggere. Attualità e radicalità della teoria e della scrittura lesbica di Monique Wittig » coorganisée par le LEGS et PoliTeSse, 12 avril
  • Antigone (Milano), intervention avec Eva Feole : « Monique Wittig : corpo a corpo con il linguaggio », 13 mars

2020 

  • Università Aldo Moro (Bari), 9 décembre, Facoltà di Filosofia – Festival delle Donne e dei Saperi di Genere : « Diseterosessualizzare corpi e menti. Tre voci lesbiche : Monique Wittig, Audre Lorde, Gloria Anzaldùa »
  • Università di Enna, novembre, participation à la Journée d’ouverture de l’année académique avec l’intervention « Perché prendersela con ‘il gender’. Analisi sociologica di una controrivoluzione transnazionale »
  • Université de Lyon III, mai, intervention à la Journée d’étude « Les campagnes antigenre en Europe »
  • Université de Poitier, faculté de Sciences-Po, février, table ronde avec Antoine Idier : Luttes lgbtqi+ et contre-mouvements
  • CNAM, séminaire Genre, droits et discriminations (Ferruccio Ricciardi), janvier, intervention : les campagnes « anti-genre »

2019

  • Université de Bruxelles, Atelier Genre & Sexualité, Festival des libertés, octobre, table ronde avec Éric Fassin et David Paternotte : « Désordre dans le genre, chaos dans la nation »
  • Institut du Genre – IIe congrès international : Genre et émancipation, Université d’Angers, août, intervention à la table-ronde plénière : « La mondialisation des mouvements anti-genre » 
  • Institut du Genre – IIe congrès international : Genre et émancipation, Université d’Angers, août, intervention : « Je suis féministe mais : ‘nouveau féminisme’, ‘alter-féminisme’ et ‘féminisme intégral’ entre France et Italie » 
  • EPCG (European Conference on Politics and Gender) conférence annuelle, Université d’Amsterdam, juillet, intervention à la table-ronde plénière : « The Globalization of Traditional Values » 
  • Conference of Europeanists, Sovereignities in Contention, Universidad Carlos III de Madrid, juin, intervention au panel : The Gender and Populism Nexus
  • Penser la (dé)naturalisation de la race et du sexe. Actualité de Colette Guillaumin, colloque international, Université de Ottawa, juin, intervention : penser ensemble la vérité et le mensonge des catégories de sexe et de race
  • « Traduire le genre », séminaire du LEGS, février, intervention sur l’internationalisation des mobilisations « anti-genre » 
  • Council of Europe – Sexual Orientation Gender Identity Unit, février, conférence : « The Anti-gender Movements and Campaigns : A Critical Overview » 

2018

  • 10th European Feminist Research Conference, University of Goettingen, septembre, intervention à la table ronde plenière « Attacks on Gender (Studies): Seeking Strategies » 
  • Congrès international des Recherches Féministes dans la Francophonie, Paris, août, intervention au panel : Construction et transmission des savoirs lesbiens, présidente de session au panel : Approches féministes du langage, intervention à la plénière : Attaques contre le genre et les études féministes
  • EHESS Séminaire Genre et religion (Céline Béraud), mai, intervention : Les acteurs des campagnes « anti-genre » italiennes
  • Simposium études lesbiennes Centro Agape Turin, avril, Seminaire : Le féminisme matérialiste. Sexe e race comme catégories politiques
  • Turin, Polo del 900, mars, intervention : Il genere tra rivoluzione e contro-rivoluzione
  • « Genre menaçant / genre menacé », Université de Paris-8, janvier, participation à la journée de séminaire fermé réfléchissant à la globalisation des campagnes « anti-genre » et à la constitution d’une « Internationale du genre »

2017

  • Università di Pisa, giornata di studi « L’Educazione che fa la Differenza », avril, intervento : La scuola nel mirino delle campagne « anti-gender »
  • EHESS, séminaire Regards croisés sur la globalisation du genre (Ioana Cirstocea), février, intervention : l’internationalisation des mobilisations « anti-genre »
  • Lo Scompiglio, Séminaire “Assemblaggi provvisori”, Pisa, janvier, intervention : Perché prendersela col genere ?

2016

  • At GENDER Spring Conference, Université de Utrecht (NL), avril, intervention au panel : Organizing Against the War on « gender ideology »
  • EHESS, séminaire Genre et religion (Céline Béraud), janvier, intervention : Le Vatican et « la théorie du genre »
  • EHESS, séminaire Argumenter, contester, revendiquer (Juliette Rennes), intervention : La rhétorique « anti-genre », un discours sous contrainte

2015

  • « Tribadi, Sodomiti, Invertite e Invertiti », Colloque, Università degli studi di Verona, septembre, intervention : L’invenzione del discorso « anti-gender » e le sue incarnazioni protestatarie 
  • Torino, Polo del 900, avril, table ronde : Sesso, desiderio, liberazioni : Non si nasce donna
  • Festival delle donne e dei saperi di genere, Università di Bari, mars, intervention : « L’ideologia gender » del Vaticano : riflessioni su potere, eterosessualità, linguaggio

2014

  • Sezione Studi di Genere – Associazione di sociologia, Università Federico II, Napoli, décembre, intervention: Relazioni tra genere e linguaggio: il punto di vista del Vaticano
  • Ens Lyon, Journée d’études avec Didier Eribon, Odile Fillod et Réjane Sénac : Que faire de ‘la théorie du genre’, octobre, intervention : « La-théorie-du-genre » contre les théories du genre
  • Politique et sexualité, Journée d’études organisée par Antoine Idier avec Didier Eribon, Sébastien Chauvin et Florence Tamagne, Université d’Amiens organisée octobre, intervention : Le Vatican contre la dénaturalisation de l’ordre sexuel
  • « Habemus Gender ! », Colloque international, Université de Bruxelles, mai intervention : Performance et performativité de l’expression « la théorie du genre »

2013

  • Colloque international Le portrait politique, Université de Grenoble, décembre, intervention : Genre, sexualité et filiation dans les affiches contre le « mariage pour tous »
  • Journée d’études : Histoires lesbiennes et études lgbtqi*, Archivi Omofonie, Pise (Italie), novembre, intervention : l’émergence des savoirs minoritaires et les résistances qu’elle soulève
  • Zapruder-Storie in movimento, école d’été, juillet, intervention : la guerre contre le genre : origine et enjeux d’un dispositif discursif réactionnaire
  • Casa Internazionale delle donne, journée d’études : « S-Family Day », mai, intervention : « Non s’ha da fare, né domani, né mai » : il dibattito sul matrimonio tra persone dello stesso sesso in Italia
  • Cycle de conférence « Genre, langage, sexualité », Université de Paris 3, avril, intervention : Les théories du langage dans le Lexique des termes ambigus et controversés 
  • European Conference on Politics and Gender, Universitat Pompeu Fabra, Barcelona, mars, intervention : Resistances Against Same-sex Marriage in Contemporary Italy

2012

  • Congrès international des Recherches Féministes, Université de Lausanne, août, intervention : Les « feministes du genre », une invention réactionnaire du Vatican
  • Colloque L’État des droits. Pratiques des droits dans l’action publique, Université Paris 13, juin, intervention : Tordre le droit : les couples homosexuels sont-ils des couples ?

2011

  • Scuola Estiva, Società Italiana delle Storiche, Université de Florence, août, cycle de séminaires sur les résistances à l’autonomisation des études de genre 
  • EHESS, séminaire du Centre de sociologie européenne, avril, intervention : Le genre dans les controverses sexuelles en Italie
  • Storia dei lesbismi e studi lgbtq, Società Italiana delle Storiche, Université de Florence, février, conférence d’ouverture : Dénaturaliser le normal : sur l’émergence des études de genre et de sexualité
  • EHESS, séminaire du Master Études de genre, février, intervention : Une italienne à Amsterdam : retour sur le colloque Nationalismes sexuels
  • European Conference on Politics and Gender, Central University, Budapest, janvier, intervention : Social Uses of Gender and Race in Italian Parliamentary Debates 
  • Sexual nationalisms, International Conference, University of Amsterdam, janvier, intervention : Naar Italië: On Nation and Exclusion. Social Uses of Gender in Contemporary Italy 

2010

  • Université de Grenoble, colloque « On ne naît pas… on le devient. Les Gender Studies en Italie », avril, intervention : L’impossible mariage : sur les résistances à la reconnaissance juridique des unions entre personnes de même sexe