Le LEGS, première UMR interdisciplinaire dédiée aux études de genre et de sexualité

Créée en 2014 à l’initiative de l’INSHS, sur proposition de l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, et avec l’université Paris Nanterre, l’unité a entamé sa carrière institutionnelle au 1er janvier 2015.

Les études de genre ne sont pas une discipline mais un vaste champ de recherche. La question des constructions « genrées » et des rapports de sexe concerne d’une manière ou d’une autre l’ensemble des pratiques sociales et symboliques, publiques et privées, collectives et individuelles. Afficher plus

 

Actualités

Mobilisation contre la réforme des retraites et le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR)

Mobilisation contre la réforme des retraites et le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR)

 Le LEGS se déclare mobilisé contre la réforme des retraites et le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR). Le laboratoire s’associe au mouvement de grève en suspendant ses activités scientifiques collectives : les colloques, séminaires et journées d’étude organisés par notre laboratoire sont ainsi reportés, ainsi que les activités d’expertise et d’évaluation nationales.
Le LEGS appelle à participer aux journées de mobilisation nationale ainsi qu’aux actions de soutien aux grévistes de la RATP et de la SNCF en Île-de-France.

Le Legs soutient la motion de l’Assemblée générale de coordination des universités et des labos en lutte, réunie le 14 décembre 2019 à Bagnolet

Le Legs soutient la motion de l’Assemblée générale de coordination des universités et des labos en lutte, réunie le 14 décembre 2019 à Bagnolet
Le darwinisme social est dangereux pour la santé de la recherche

En France, l’évolution néolibérale de l’Enseignement supérieur et de la recherche (ESR) est résumée par le changement d’intitulé pour la direction du CNRS : depuis 2010, il s’agit d’un PDG. C’est dire que la recherche est pensée comme une entreprise. Une déclaration récente d’Antoine Petit, qui occupe cette fonction, en tire les conséquences : le 26 novembre, il annonce « une loi ambitieuse, inégalitaire — oui, inégalitaire, une loi vertueuse et darwinienne ». Si le darwinisme est bien la loi de la nature, il s’agit ici de définir une politique, autrement dit, des lois de la société. Le PDG du CNRS s’inscrit donc dans la filiation du darwinisme social au moment de promouvoir la Loi de programmation pluriannuelle (LPPR) qui nous menace.

Lire la suite

Colloque “Où va la philosophie française?”

Colloque “Où va la philosophie française?”

Ce colloque interrogera la « philosophie française » telle qu’elle s’énonce au présent et face à notre monde contemporain. En somme, nous poserons la question : « où va la philosophie française ? ». Il se déroule du 16 et 17 janvier 2020 à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et le 18 janvier 2020 à la BnF.

Le colloque « Où va la philosophie française ? » ne se réduira pas à une réflexion sur le rapport entre la langue française et la pensée philosophique. Certes, il visera à interroger la manière spécifique dont s’est construite la philosophie française en décelant en quoi, pourquoi, au prix de quels risques et au nom de quelles chances, elle se sera déployée dans sa langue et dans son histoire. Mais nous interrogerons aussi son histoire particulière, son réseau de signifiants hérités et les contextes lexicaux déterminés qui sont les siens. Il nous appartiendra ainsi d’interroger à la fois les différentes approches et les hypothèses philosophiques qui auront émergées depuis la philosophie française elle-même : comment elle s’est engagée dans l’inventivité de « méthodes », d’« idées », de « concepts » philosophiques et comment elle aura accueilli au cours des siècles – et par là-même traduit – les courants majeurs de l’histoire de la philosophie occidentale et mondiale.

Lire la suite