Motion de l’AG du LEGS du 16 novembre 2020

Notre collègue Éric Fassin, professeur de sociologie à l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis dans les départements de science politique et d’études de genre et membre du LEGS, a été victime sur les réseaux sociaux de menaces de mort, en raison de ses travaux et de ses engagements sur le genre, la race, et les minorités.

Alors que c’est en tant que chercheur qu’il est attaqué, le LEGS tient à lui exprimer sa solidarité la plus vive. Il importe qu’Éric Fassin puisse poursuivre ses recherches et ses engagements sans être inquiété, et dans le respect intégral des libertés académiques : à travers lui, c’est nous toutes et tous qui sommes touché·e·s.
Ces violences nous alarment d’autant plus qu’elles résonnent avec les offensives contre les approches intersectionnelles, régulièrement menées par des réseaux militants, mais récemment relayées par les plus hautes instances de l’État. Attaché à l’indépendance intellectuelle ainsi qu’à la tenue de débats scientifiques apaisés, le LEGS est un lieu de recherche sur l’intersectionnalité des rapports sociaux, d’un point de vue théorique aussi bien qu’empirique. Par nos travaux, et dans un dialogue continu avec l’ensemble de la communauté scientifique, nous continuerons à résister à ces formes d’intimidation, qui mettent en danger, d’un même geste, la recherche et la démocratie.