Ilana Eloit

Post-doctorante au CNRS.             

Qualifiée aux fonctions de Maître de conférences en section 04 (science politique), 17 (philosophie) et 19 (sociologie, démographie) du CNU.

Thèse de doctorat, LSE – London School of Economics and Political Science (PhD in Gender).

Diplômée de Sciences Po – Institut d’Études Politiques de Paris (2012).

Enseignante à Sciences Po Paris et à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.

Email: ilana.eloit@legs.cnrs.fr 


Thèse de doctorat

  • Thèse soutenue à la London School of Economics le 8 octobre 2018: « Lesbian Trouble: Feminism, Heterosexuality and the French Nation (1970-1981) ».
  • Thèse réalisée sous la direction de Clare Hemmings (LSE).
  • Jury de soutenance: Judith Butler (University of California, Berkeley), Rahul Rao (School of Oriental and African Studies – SOAS).
  • Obtention du doctorat avec la mention “No corrections”.
  • Allocation doctorale de quatre ans décernée par la LSE (2014-2018).

Champs de recherche

  • Théories politiques sur le genre et la sexualité
  • Socio-histoire des mouvements sociaux
  • Sociologie du genre et de la sexualité
  • Histoire des idées féministes et de la politisation de la sexualité
  • Théories et épistémologies de l’archive 
  • Circulations transnationales des savoirs sur le genre

Contrat post-doctoral

2019 : Chercheuse post-doctorale au CNRS (LEGS), dans le cadre de l’IRN (International Research Network) « World Gender: traductions politiques et culturelles du genre et des études de genre ». Partenaires de l’IRN: LEGS (CNRS / Université Paris 8 / Université Paris Nanterre), Université de Barcelone, Cornell University, Duke University, Helsinki University, Université Hassan-II Casablanca et Leeds University. Sous la direction d’Eric Fassin et Marta Segarra. 

Formation 

  • LSE – The London School of Economics and Political Science. Doctorat en Études de genre. 2018.
  • Sciences Po – Institut d’Études Politiques de Paris. Licence en Sciences Humaines et Sociales et Master Affaires Publiques. 2012. Échange universitaire à Georgetown University (2008-2009).
  • Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis. Master en Études de Genre, mention très bien. 2013.
  • Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne. Licence et M1 en Histoire de l’Art, mention Bien. 2012.

Enseignements

  • Enseignante (cours magistral) à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye. Cours « Introduction to Gender Studies ». Licence 1. 2020.                                                     
  • Enseignante à Sciences Po – Institut d’Études Politiques de Paris. Cours « Sexuality and Society ». Licence 2 (parcours sociologie). 2019.
  • Co-organisatrice avec Anne-Emmanuelle Berger du séminaire « Traduire le genre », LEGS (UMR 8238). 2019-2021.
  • Chargée de TD à la London School of Economics (LSE). Cours « Gender Theories in the Modern World: An Interdisciplinary Approach ». Niveau Master (MSc Gender). 2016-2017. Lauréate du prix « LSE Teaching Excellence Award 2017 ».                                           

Responsabilités scientifiques

  • Membre de l’IRN (International Research Network) CNRS « World Gender: traductions politiques et culturelles du genre et des études de genre » (responsable : Marta Segarra).
  • Coordinatrice de l’Internationale du Genre, réseau international de défense des études de genre créé par Judith Butler, Éric Fassin et David Paternotte.

Responsabilités éditoriales

Depuis 2019, coordinatrice éditoriale et membre du comité éditorial du Dictionnaire du genre en traduction (IRN World Gender).

Montage de projet européen

Montage scientifique du projet européen « VISCA – Covid-19 Impact on the General Population and Vulnerable Social Groups: From Community to Action », déposé dans le cadre de l’appel à projets H2020 « H2020-SC1- PHE-Coronavirus-2020-2C : Behavioural, Social and Economic Impacts of the Outbreak Response ». En charge du Work Package 1 « Intersectionality at the front lines. Care of and by vulnerable groups (sex, class, race, age and citizenship) ».

Institutions membres du consortium : The Institute for Health Science Research Germans Trias i Pujol ; Anaxomics Biotech S.L. ; Université de Milan – Bicocca ; Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis ; Katholische Fachhochschule Nordrhein – Westfalen ; Fundació Sant Joan de Déu ; CESIE – Centro Studi e Iniziative Europeo ; Agència de Qualitat i Avaluació Sanitàries de Catalunya ; The London School of Hygiene and Tropical Medicine ; Université de Birmingham ; Université Bar-Ilan ; TES2A Europe Consulting & Business Development S.L.

Publications

Direction de numéro de revue

Articles scientifiques

Chapitres d’ouvrages

  • « Happiness Was in the Pages of This Monthly : The Birth of the French Lesbian Press and the Construction of a Space of One’s Own (1976–1990) », dans Glyn Davis et Laura Guy (dir.), Queer in Print, Londres, Bloomsbury, 2021 (à paraître) [Traduction anglaise de « ‘Le bonheur était dans les pages de ce mensuel’ : la naissance de la presse lesbienne et la fabrique d’un espace à soi (1976–1990) », Le Temps des Médias, 29, 2017, pp. 93–108].
  • « Marie-Hélène/Sam Bourcier », « Anne-Marie Faure-Fraisse », « Catherine Gonnard » et « Michèle Larrouy », notices dans Christine Bard (dir.), Dictionnaire des féministes. France XVIIIeXXIe siècle, Paris, Presses Universitaires de France, 2017.

Contributions scientifiques

Recension d’ouvrage 

  • Recension de l’ouvrage d’Anne-Emmanuelle Berger, The Queer Turn in Feminism : Identities, Sexualities, and the Theater of Gender, Fordham University Press, New York, 2014, Feminist Review, 112(1), 2014, pp. 16–18.

Articles de blog 

 

Organisation de manifestations scientifiques et animation de la Recherche (sélection)

  • Co-organisation d’un séjour de recherche (8 ateliers de recherche) dans le cadre de l’IRN CNRS: « World Gender : Traductions politiques et culturelles du genre et des études de genre », Université de Barcelone. Modération avec Joana Masó Illamola de l’atelier « Home ». 6 – 8 novembre 2019.
  • Co-organisation du colloque international Les mouvements lesbiens, homosexuels et trans en France. Années 70 et 80, Lausanne, Université de Lausanne et Université Toulouse Jean Jaurès, 10 – 12 octobre 2019.
  • Discutante du panel « Structuration du militantisme lesbien rennais des années 1980 », journée d’étude Années 68 à Rennes et en Ille-et-Vilaine, Université Rennes 1 (Arènes), 20 juin 2019.
  • Discutante du panel « Représenter Stonewall : célébration, invisibilisation, normalisation et homonormativité », colloque international Stonewall 50 ans après. Héritages et constructions mémorielles des émeutes de 1969, Paris, Université Paris-Est Créteil, Université Paris-Dauphine, IRIS, 4 juin 2019.
  • Invitée du panel « Cinquante nuances de militantisme queer: l’engagement queer de Stonewall à aujourd’hui »,  Sciences Po (campus de Poitiers), 18 février 2019.
  • (avec Éléonore Lépinard et Elizabeth Evans), organisation d’une « joint session », European Consortium for Political Research (ECPR), Université de Nicosie. Titre de la session : « Addressing Intersectionality : Social Movements and the Politics of Inclusivity », 10 – 14 avril 2018.
  • (avec Éléonore Lépinard), organisation du panel « Bad Subjects : The Other(s) of Feminist Theory and Mobilizations », European Conference on Politics and Gender (ECPG), Université de Lausanne, 8 – 10 juin 2017.
  • (avec Éric Fassin) Discutante de la conférence de Jemima Repo « What is Gender Genealogy ? Revisiting Foucault, Butler and Biopolitics », séminaire du LEGS Le/la biopolitique : sens, usages, limites ou contestations du terme dans le champ de la réflexion sur le genre et les sexualités, LEGS (UMR 8238), Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, 18 mars 2016.
  • Organisation d’une conférence donnée par Christine Delphy et Sylvie Tissot « Feminism in Transnational Times : A Conversation with Christine Delphy », London School of Economics (LSE), 10 février 2016.
  • Organisation de la projection du film « Je ne suis pas féministe, mais… » (2015) sur la vie de Christine Delphy, en présence de Christine Delphy et Sylvie Tissot (réalisatrice), London School of Economics (LSE), 8 février 2016. Présentation et modération de la discussion avec le public.

Communications (sélection)

 Colloques

  • « French Hetero-Feminism and Monique Wittig’s Exile to the US in the 1970s », colloque international Drafting Monique Wittig organisé par Annabel Kim et Morgane Cadieu, Yale University, 10–11 octobre 2019.
  • « The Americanization of Lesbianism in 1970s French Feminist Discourses », The SSFH Annual Conference (The Society for the Study of French History), Strathclyde University, 26 juin 2017.
  • Avec Éléonore Lépinard, « The ‘Others’ of French Feminism from the Second-Wave to the Present », European Conference on Politics and Gender (ECPG), Université de Lausanne, 10 juin 2017.
  • « Activisme culturel, presse et politiques de la représentation : histoire du militantisme lesbien dans les années 1980 », colloque Mémoires et transmission des archives lesbiennes et féministes, organisé par les Archives Recherches Cultures Lesbiennes (ARCL), Hôtel de ville de Paris, 22 octobre 2016.
  • « La naissance de la presse lesbienne et la fabrique d’une communauté politique », colloque international Artivismes lesbiens à l’ère de la mondialisation, Université d’Ottawa, 22 septembre 2016.
  • « Forgotten Intersectionality ? The Archaeology of an Anti-Racist Lesbian Thought in France (1980–1985) », colloque international Radical Histories/Histories of radicalism, Queen Mary University of London, 3 juillet 2016.
  • « Feminist Trouble : Lesbian Politics and the Archaeology of an Anti-Racist Lesbian Thought in France (1970–1985) », colloque international Lesbian Lives Conference, Brighton University, 25 février 2015.
  • « Du ‘Nous, les femmes’ au ‘Nous, les lesbiennes’ : généalogie d’une identité sexuelle et mises en crise du sujet féministe », Congrès international sur les études de genre en France, ENS de Lyon (GIS-CNRS), 4 septembre 2014.
  • « Le sujet politique lesbien en France : genèse d’une cause sexuelle (1970–1981) », colloque international Causes sexuelles : sexualités et mobilisations collectives, Université de Lausanne, 7 juin 2014.
  • « The Construction of a Lesbian Political Subject in France : An Instructive Starting Point ? (1970–1981) », colloque international Queer Theory in Academia : The Case of France In An International Frame, Warwick University, 14 décembre 2013.

Journées d’études

  • « Réguler les frontières du sujet féministe : corps légitimes et corps déviants dans la rhétorique du Mouvement de libération des femmes », journée d’études Corps républicain, corps déviants, Université Paris 8 (CEMTI), 17 mai 2019.
  • « Faire de la théorie critique à partir de sources orales : méthodes et enjeux », journée d’études Les entretiens en sciences sociales : pouvoir, mémoire et éthique, Université Libre de Bruxelles, 26 avril 2019.
  • « Creux de la vague féministe et préhistoire d’une pensée lesbienne intersectionnelle dans les années 1980 », journée d’études Les féminismes contemporains en contexte globalisé : résistances, militances, rétivités, Université Paris 8, 2 mai 2016.
  • « Du féminisme au lesbianisme radical : la construction du sujet lesbien au prisme de la politisation des violences contre les lesbiennes (1970–1982) », journée d’études Injures sexistes et LGBT-phobes, Université d’Angers, 14 novembre 2014.
  • « L’épistémologie lesbienne : un point de vue critique sur le féminisme », journée d’études Théories et épistémologies féministes, Université Lille-III, 31 janvier 2014.

Séminaires de recherche et cours

  • « Traduire le lesbianisme :  ‘femmes’ françaises contre ‘lesbiennes’ américaines dans la rhétorique du Mouvement de libération des femmes », séminaire Traduire le genre (Anne E. Berger et Ilana Eloit), LEGS, CNRS, 10 avril 2020.
  • « French Hetero-Feminism and Monique Wittig’s Exile to the US in the 1970s”, cours LGBTQ Public Policies and Politics: National, European and Global Intersections (Konstantinos Eleftheriadis), Master Affaires Publiques, Sciences Po Paris, 25 octobre 2019.
  • « Le rôle de la presse lesbienne dans l’émergence d’un sujet politique lesbien (1976–1990) », séminaire Genre, féminismes et mobilisations collectives (Florys Castan-Vicente, Bibia Pavard, Alice Romerio et Bérangère Savinel), Master Genre, Politique et Sexualité, EHESS, 19 avril 2019.
  • « L’hétéro-féminisme et la racialisation des lesbiennes dans le MLF », cours Race, genre, classe et migrations (Éric Fassin), Master Science Politique et Master Études sur le Genre, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, 2 avril 2019.
  • « Histoire des lesbiennes : archives et théorie queer », cours Recherche (Sylvie Tissot), Master Science Politique, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis, 25 février 2019.
  • « Was the Women’s Liberation Movement ‘Hetero-Feminist’ ? A Critical Analysis of Revolutionary Feminist Discourses (1970–1981) », cours de tronc commun aux Masters Is a Gender-Equality Society Possible ? (Hélène Périvier), Sciences Po Paris, 4 février 2019.
  • « Le Mouvement de libération des femmes était-il ‘hétéro-féministe’ ? Analyse critique de discours féministes révolutionnaires (1970–1981) », séminaire Genre, médias et communication (Nelly Quemener et Virginie Julliard), Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, 14 décembre 2018.
  • « Aux limites de la révolution féministe : le Mouvement de libération des femmes était-il un mouvement hétérosexuel ? (1970–1980) », séminaire 69 années érotiques (David Paternotte), Université Libre de Bruxelles, 13 novembre 2018.       
  • « The Feminist Archive As a Site of Epistemic Violence », séminaire Gender, Knowledge and Research Practice (Jacob Breslow), Master Genre (MSc Gender), LSE – London School of Economics and Political Science, 5 décembre 2017. 
  • « Is Feminism French and Lesbianism American ? Transnational Epistemologies and the Depoliticization of Heterosexuality in France (1970–1980) », séminaire Gender, Knowledge and Research Practice (Sumi Madhok), Master Genre (MSc Gender), LSE – London School of Economics and Political Science, 28 novembre 2016.
  • « Le lesbianisme : enfant terrible du féminisme ? Le sujet lesbien et les recompositions du sujet féministe (1970–1985) », séminaire Genres, féminismes et mobilisations collectives (Marion Charpenel, Alban Jacquemart, Camille Masclet et Bibia Pavard), Master Genre, Politique et Sexualité, EHESS, 20 mars 2015.
  • « Ecrire l’histoire lesbienne : enjeux théoriques et méthodologiques », séminaire Méthodologie de la recherche (Patricia Falguières et Elisabeth Lebovici), Master Arts et Langages, EHESS, 13 mars 2015.

Conférence plénière

  • « Les lesbiennes ne sont pas des femmes », Loud & Proud – Festival des cultures queer, Gaîté Lyrique, Paris, 6 juillet 2019: https://gaite-lyrique.net/evenement/les-lesbiennes-ne-sont-pas-des-femmes

Valorisation de la recherche (sélection)

Interventions publiques à la radio

Entretiens en ligne et pour la presse écrite