Marie-Dominique Garnier

Membre de l’UMR LEGS

Professeure de littérature anglaise et d’études de genre
Département d’études de genre / Centre d’études féminines et d’études de genre
Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis.
www.maridogarnier.com       

Email : marie-dominique.garnier@univ-paris8.fr


Champs de recherche

  • Philosophies de la différence
  • Genre, langage, et devenirs politiques
  • Politiques féministes de la traduction
  • Etudes de genre et études « queer »
  • Posthumanismes
  • Genre et architecture (femmes architectes, architectures « queers »)
  • Ecritures féminines francophones post-1968
  • Ecritures philosophiques, style et philosophie
  • Poésie métaphysique du 17e siècle en Grande Bretagne et études shakespeariennes

Recherches en cours

  • Renaturalisations du sexe et des sexualités dans les discours contemporains
  • Résistances de l’écriture philosophique, résistances du langage, devenirs-femmes de l’écriture (XXe-XXIe siècles)
  • Féminisme et traduction
  • Genre et (m)architecture

Responsabilités institutionnelles

  • Responsable pédagogique de la formation doctorale en Etudes de genre, 2015-present
  • Responsable de la Commission d’admission au Master genre (2008-2011)
  • Co-responsable de la formation doctorale en Etudes de genre, 2011-2014
  • Membre de l’Equipe d’accueil EA 1569 (Transferts critiques et dynamiques des savoirs) de l’Université Paris 8, 1996 – Décembre 2014.
  • Membre du Laboratoire LEGS UMR 8238, Janvier 2014-present
  • Membre élue du Conseil d’UFR Textes et sociétés (2018- )
  • Membre du Comité de sélection « genre », Université Paris 8, décembre-mars 2018.
  • Membre du Comité de sélection 11ème section, Université Paris-Diderot, février-mai 2018
  • Membre suppléante du Comité Consultatif « Genre » de l’Université Paris 8, 2012-2013.
  • Membre suppléante du Conseil de l’ED « Pratiques et Théories du Sens », Paris 8, 2012-2017
  • Membre de la Commission de spécialistes 11ème section, ENS rue d’ULM, 1994-1996.
  • Responsable du DELA (Département de Littérature de langue anglaise), Université de Paris VIII (1997-2002)
  • Membre titulaire des Commissions de Spécialistes de Paris VIII (1996-2003), Paris X (1992-95), Paris IV-Sorbonne (1992-1996) et de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (1993-1996).
  • Membre du Jury de l’Agrégation Externe d’anglais (1990-1994) ;
  • Membre du jury de l’Ecole Nationale du Patrimoine (1994-1996),
  • Membre du Jury de l’ENSLSH-Lyon (1997-1998 et 1999-2001).
  • Caïmane, Département d’anglais à l’ENS de la rue d’ULM (1993-1995)

Participation à des réseaux et associations professionnelles

  • Experte auprès du FNRS, Bruxelles, Belgique (2015- présent)
  • Membre de la SAES (1984—2012)
  • Membre de la SEW (2011-2014)
  • Expertises ponctuelles pour le prix de thèse auprès de l’Institut du Genre.

Responsabilités éditoriales

  • Membre du Comité consultatif de la revue Word and Text, 2017- présent
  • Membre du Comité scientifique international de la revue Subjectivity (Palgrave-Macmillan) (janvier 2012-2014)
  • Membre du Comité de lecture de la revue Tropismes (Université Paris-Ouest), 2011-2012.

Administration

  • Responsable de la Commission d’Admission au MASTER GENRE (juin 2009-septembre 2012)
  • Membre du Comité de Sélection du Centre d’Etudes féminines et d’Etudes de genre (suppléante)
  • Membre de la Commission de Spécialistes 11ème section à Paris 8 (1996-2003), Paris X (1992-95), Paris IV (1992-1996) et à l’Ecole Normale Supérieure (1993-1996)
  • Responsable du Département de Littérature anglaise de l’Université de Paris 8 (1997-2001)
  • Responsable des études (« caïmane ») de la Section d’anglais de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (1993-1996)

Publications sélectives

Ouvrages

Marie Dominique Garnier, ALPHAgENRE : Graphique et politique. PARIS : L’Harmattan, 2016, 260 pages.

Les mots recueillis dans ce dictionnaire tactile de la langue contemporaine ont en commun de relayer le pouvoir de sexuation graphique, les effets de gangue et de gang d’une lettre phallique, micro-organe érectile de pouvoir, point nodal de rencontre entre corps et langage, à l’angle d’une graphie mobile : G ou g. De “genre” à “gouvernance”, de “jungle” à “migrant” ou “hégémonie”, cet essai analyse le régime graphique d’une lettre-corps, courroie de transmission d’une machine à binariser, à normer, à pré-former, à soumettre, régler, juguler ou réguler. Cet essai est aussi une tentative de (ré)apprendre une forme de lecture digitale des « reliefs » d’écriture.


Marie Dominique Garnier (traduction et notes), Jean-Michel Rabaté (préface). Madeline Gins. Helen Keller ou Arakawa. Portrait de l’artiste en jeune aveugle. Paris, Hermann, 2017, 308 pages.

Comment lire un texte qui depuis son titre fait exploser tous les repères de lecture ? Les deux battants de la porte où figurent deux noms, Helen Keller ou Arakawa, se poussent en même temps : ils sont d’un seul et même tenant. Non qu’il s’agisse de la même « personne », loin de là. Il n’y a plus de personne. L’identité n’habite plus à cette adresse. Voici la « personne » remise en liberté, libre d’entrer dans un système sans dialectique : plus de même, plus d’autre, mais des lignes, des axes d’équivalences, des clés de contact multiples et des trans-assemblages : femme+homme, ouest+est, sourde-aveugle+, peintre-architecte. Lire ce texte revient à se promener, sur les pas d’Helen Keller, sur le périmètre d’un banyan – où sont les racines ? les branches ? Suis-je revenue à mon point de départ ? Ai-je bien compris l’histoire qui m’a été transmise par tapotements dans la paume de ma main ? Pas d’inquiétude : poursuivez, suivez les yeux fermés le bord incertain des choses : elles vous en apprendront plus que toutes les grilles (pourtant dites « grilles de lecture ») où s’enferme la logique optique. Madeline Gins n’a de cesse de chercher les failles, de longer les frontières et les langues, de localiser les passages à gué, les points de bascule de l’anglo-américain (my forming : ce que je forme/ma formation – mais quelle différence ? n’est-ce pas la même chose ?).


Marie Garnier Giamarchi, George Herbert : The Temple. Paris : Didier Erudition, Editions du CNED, 1997, 2000 (rééd), 110 pages (en anglais).

Ce texte met en place une approche à la lettre du recueil de poèmes « architecturés » intitulé The Temple, or Sacred Poems and Private Ejaculations (1633) de George Herbert. Si la métaphore architecturale sert de clé de voûte à cette lecture, la lecture tend à littéraliser, à quitter une lecture « illustrée » pour une approche performative autour des notions de seuil, de limitrophie, Herbert y étant abordé comme un résident des marges à la fois frontalières, théologiques et poétiques. Une approche philosophique à partir de termes vieux saxons tels que « wold » y est entre autre développée, qui place le mot (un nomos au sens deleuzien-guattarien, « zone » herborescente directement connectée au nom « propre » du poète) entre le mot et le monde. Ces poèmes inspirés des (saintes) Ecritures sont autrement dit tirés vers ce qui deviendra à partir des années post-structuralistes « l’écriture ». Je montre en particulier que le petit-grand livre de Georges Herbert anticipe par son caractère « ling’ring », entre langage, langueur, et longévité, sur ce qui deviendra la « linguisterie » post-moderne et lacanienne.


Direction d’ouvrages et de numéros de revues

Direction d’ouvrages

  • Marie-Dominique Garnier, avec Joana Masó (dir.), Cixous Party/Partie de Cixous, Peter Lang, Bruxelles, 2014, 123 pages.

    Cet ouvrage rassemble les actes de la première journée d’études internationale consacrée à Partie d’Hélène Cixous, depuis sa publication en 1976. Ce récit d’un genre nouveau, caractérisé par une écriture expérimentale qui n’est pas sans rappeler l’inventivité et la prolifération verbales de Finnegans Wake de James Joyce, suit la logique d’un partitionnement du langage et du « sujet », « schizé » en deux versants Si-je et Plus-je, correspondant aux deux corps d’un livre édité en format bi-lisible, tête-bêche. Parmi les questions posées dans cet ouvrage figurent celle de « l’illisibilité », de la traversée du genre et des genres littéraires, de la réception ou de la non-réception d’un Wake français, du rapport entre ce texte-laboratoire et le reste de l’œuvre, du devenir-bande de Moebieus de l’écriture. Il s’agit de confronter cette « partie » d’écritures avec la boite à outils théoriques nouveaux rassemblés sous le nom de pensée « queer ».

  • Marie-Dominique Garnier et Joan Masó, Cixous sous X. D’un coup le nom, collection « L’Imaginaire du Texte », Presses de l’Université de Vincennes, 2010, 180 pages.

    Cixous sous X. D’un coup le nom rassemble des essais consacrés à l’une des branche porteuses d’écriture, à savoir le nom « propre », figure paradoxale de dépropriation et de devenir-imperceptible, c’est-à-dire d’un devenirX . Sous x se pratique une écriture de la différence « sexuelle » ouverte à tous les transits, aux chassés-croisés de sexe, de genre, et d’identité, en vue d’une sortie hors de la notion d’identité. Qu’y-a-t-il dans un nom, au milieu d’un nom ? Comme « l’herbe » qui pousse au début de Mille plateaux (Deleuze et Guattari), un nom pousse par le milieu. Les analyses réunies ici parcourent l’œuvre d’Hélène Cixous depuis ses commencements jusqu’aux publications récentes, en composant avec le nom, et avec son chiffre.

  • Marie-Dominique Garnier (dir.) Jardins d’hiver : Littérature et photographie, Presses de l’Ecole Normale Supérieure, collection Offshore, 1995, 277 pages.

    Cet ouvrage rassemble les travaux organisés autour du séminaire international et transversal ALEPH (Atelier Littérature et Photographie) que j’ai mis en place à l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm entre 1994 et 1996, et qui a réuni plasticiens, collègues, Elèves normalien.nes autour de la question des rapports entre photographie et littérature, à partir d’un gai savoir de l’image. Le livre est aussi l’occasion d’une confrontation théorique à partir de textes portant sur la photographie ou la sémiotique, de Roland Barthes à Jacques Derrida. Dans ces Jardins D’hiver à plusieurs mains se croisent les voix et les textes de Benjamin, Dickens, Guibert, Chatwin, Nabokov, Champfleury, Eliot, ou les photographies de Julia Cameron, de Robert Capa et de bien d’autres. La photographie y est abordée non pas en tant qu’outil d’appoint du réalisme mais en tant dispositif traversier et seuil d’inversion autour de l’axe instable, du pivot de tout « pixel ».

Contributions à des ouvrages collectifs

  • « Matrix Writix : Hélène Cixous’s Afterbirths », Placenta Wit : Mother Stories, Rituals and Research, dir. Nané Jordan, Demeter Press, Ontario, Canada, 2017, p. 175-191.
  • « Le Richard III de Gilles Shakespeare », Shakespeare au risque de la philosophie, dir. Philippe Grosos et Pascale Drouet, Paris , Hermann, 2017, p. 295-315.
  • « Schérer + R. Micro-ritournelles », Mélanges en hommage à René Schérer, sous la direction de Constantin Irodotou et Alain Brossat, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 179-192
  • « H.C. Heccéités », Méduse en Sorbonne, sous la direction de Martine Reid et Frédéric Regard, Paris, Honoré Champion, 2015, p. 39-62.
  • « Dé-des-mots-cratie-si », Je suis Charlie, Ainsi suit-il, dir. Alain Brossat, Paris, L’Harmattan, 2015, p. 131-141.
  • « Partie, 2 rue de la Roquette », Cixous Party/Partie de Cixous, dir. M-D. Garnier et J. Masó, Bruxelles, Peter Lang, 2014, p. 67-76.
  • « Critical Beach/Plage critique », Procedures Journal, Notes Towards a Procedural Architecture, Anniversary Pilot, 1, 2014, non paginé.
  • « Schérer + R », Mélanges en hommage à René Schérer, sous la direction de Constantin Irodotou et Alain Brossat, Paris, L’Harmattan, à paraître.
  • « H.C. Heccéités », Méduse en Sorbonne, sous la direction de Martine Reid et Frédéric Regard, Paris, Honoré Champion, 2015, p. 39-62.
  • « Partie, 2 Rue de la Roquette », in Cixous Party/Partie de Cixous, P.I.E., Peter Lang, 2014, pp. 67-76.
  • « V For Style : Gilles Deleuze on a Mobile Cusp », Style in Theory, Between Literature and Philosophy, Ed. Ivan Callus, James Corby and Gloria Lauri-Lucente, Bloomsbury, 2013, pp. 269-287.
  • « Love of the Löwe »,The Animal Question in Deconstruction, Ed. L. Turner, Edinburgh University Press, 2013, p. 34-54.
  • “Ostracées”, Lectures amicales d’Hélène Cixous, volume non paginé, publication du Centre Dona I Literatura de l’Université de Barcelone, 2013, non paginé.
  • « ‘Loam’ : Chiral Hamlet, Molecular Shakespeare », Post-Humanist Shakespeares, textes réunis par Ivan Callus et Sebastian Herbrechter, Palgrave Macmillan, 2012, pp. Routledge, pp. 194-211
  • « Verse after Verlaine, Rime after Rimbaud : James Joyce and the ‘monotone’ » The Poetry of James Joyce Reconsidered, dir. Marc Conner, University Press of Florida, 2012, pp. 78-104.
  • « Animal Writes : Derrida’s Que Donc and other Tails », Déménageries, Thinking (of) Animals after Derrida, dir. Anne Emmanuelle Berger et Marta Segarra, Rodopi,, Amsterdam, New York, 2011, p. 23-40.
  • « IllISibles : Reading through Thick and Thin : Eliot, Joyce, Duchamp, Derrida », Modernism and Unreadability, sous la direction d’I. Alfandary et A. Nesme, Presses Universitaires de Montpellier, 2011, pp. 199-217.
  • « La Driférence : lectures fléchées, de Partie à Si près »,Croire Rêver Penser,Autour d’Hélène Cixous, textes réunis par Marta Segarra et Bruno Clément, Paris : Campagne Première, 2010, p. 127-141.
  • « Lettres voilées : de Partie (Hélène Cixous) à Sauf le Nom (Jacques Derrida) », Cixous Sous X, D’un coup le nom, Textes réunis par Marie-Dominique Garnier et Joana Masó, Presses Universitaires de Vincennes, 2010, p. 13-37.
  • « At the ‘Frank Heart’ of King Lear : Shakespeare’s French as a Second Language », Langue et altérité dans la culture de la Renaissance, ed. Ann Lecercle et Yan Brailowsky, Nanterre, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2008, p. 77-86
  • « From Dagon to Deleuze and Derrida : Samson Agonistes and Particle Poetics », Milton in France, ed. Christophe Tournu, Paris, Berne, Peter Lang, 2008, p. 337-355.
  • « Airs, de John Donne à Jacques Derrida : Le Sonnet en philosophie », Le Sonnet au risque du sonnet, textes réunis et présentés par Bertrand Degott et Pierre Garrigues, Paris, Les Editions de l’Harmattan, 2006, p. 355-370.
  • « Le Fantôme de la lettre : de Shakespeare à Bellmer », La Lettre et le fantôme, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, textes recueillis par Pierre Iselin et Elisabeth Angel-Perez, Paris, 2006, p. 27-38
  • « ‘Old Mole’ : La littérature dans la peau, ou le grain de beauté, de Shakespeare à Joyce », La Surface, dir. Mathilde La Cassagnère et Marie-Odile Salati, Presses de l’Université de Savoie, 2005, pp. 61-72.
  • « Excrementiall Whiteness : Comus et les figures du chaste », John Milton : Comus, a Mask at Ludlow Castle, La Garenne-Colombes, Editions Européennes Erasme, 1990, p. 45-62.
  • « May 1818 (…) : from Malaysia to Malaise », Key Scenes, dir. Jennifer Murray et Lee Garner, Nantes, Editions du Temps, 2004, p.76-72.
  • « Mobility and the Method : from Shakespeare’s Treatise on Mab to Descartes’ Treatise on Man », Shakespeare and the Texture of Renaissance Knowledge, textes réunis par Philippa Berry et Margaret Tudeau, Manchester : Manchester University Press, 2003, p. 137-155.
  • « Lapsing into Lapping : Joyce with Deleuze », Joyce and the Difference of Language, textes réunis par Laurent Milesi, Cambridge : Cambridge University Press, 2003, p. 97-111.
  • « Mab et la Méthode : Shakespeare et Shelley : des fées aux philosophes », Innovation et Tradition de la Renaissance aux Lumières, textes réunis et présentés par François Laroque et Franck Lessay, Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2002, p.17-32.
  • « Great Expectations et la lecture : le roman comme Reader »,Charles Dickens, Great Expectations, Editions Messene, Paris, 1999, p. 11-23.
  • « Lectures claires », Jardins d’Hiver, Littérature et photographie, Paris : Presses de l’ENS, 1997, p. 97-117.
  •  De « Famous History » à « Pretty Fiction » : Fiction et Fiduciaire dans The Knight of the Burning Pestle, Paris, Didier Erudition, 1996, p. 103-117.
  • « The Burning Pestle : Théâtre & Pathologie », Beaumont & Fletcher, The Knight of the Burning Pestle, Paris, Didier Erudition, 1995, p. 87-103.
  • « Une lecture de Julius Caesar »,Julius Caesar, William Shakespeare, Editions Ellipses, Paris, 1994, p.111-116
  • « Splitting Heirs : Shakespeare’s Tempest and Leibnizian folds », Autour de La Tempête, Publications de l’Université de Franche-Comté, 1993, p. 161-168.
  • « The Plains of Philippi », Julius Caesar, de William Shakespeare, Paris, Editions Ellipses, 1994, p.111-116.
  • « Prospero’s Books : de l’écrit à l’écran, du livre à la chair », La littérature anglo-américaine à l’écran, Paris, Editions Didier Erudition, 1993, p.17-24.
  • « Ulysse à l’aveuglette : le clin et la lisse », Ulysse à l’article, Joyce aux marges du roman, textes réunis par André Topia et Daniel Ferrer, Editions du Lérot, Tusson, 1991 p. 195-206.

Articles dans des revues à comité de lecture

Revues Internationales à Comité de Lecture

  • « Salience and Blindness : a Haptic Hike on Mount Gins. A Reading of Madeline Gins’s Helen Keller or Arakawa », Journal of Alpine Research, dir. Samia Ounoughi, 2016. 104-2.
  • « Neuterre, 1972 H.C. Cixous, Barthes, and the Potentialities of the Neutral”, Word and Text, A Journal of Literary Studies and Linguistics, 2017/7, p. 136-150.
  • « Corps calliens, suite deleuzienne (noms, corps, nomos) », Polygraphies du corps dans le roman de femme contemporain,Tangence, 2013/103, dir. Andrea Oberhuber, pp. 107-134.
  • « Made/line Gins or Arakawa in Trans-e-lation », INFleXions, n° 6, Arakawa and Gins : A Special Issue, ed. Jondi Keane and Patricia Glazebrook, Janvier 2013, pp. 317-339.
  • “ Writing Dreaming Freud, Fliess, Fluff and Cixous ”, Journal of European Studies 38 (4) :, Sage Publications, 2008, p. 361-372.
  • « Hamlet : Selected Letters, Between Derrida and Deleuze”, Angles on Derrida : Jacques Derrida and Anglophone Literature,The Oxford Literary Review 25, ed. Thomas Dutoit et Philippe Romanski, 2004, p. 62-77.
  • « From Paralysis to Para-lire : Another reading of ‘A Mother’ », New Perspectives on Dubliners, European Joyce Studies 7, Amsterdam, 1997 p. 231-246.

Revues Nationales à Comité de Lecture

  • « In the Name of Blue” : Blue Joyce, Blue Gass, Blue Klein », Polysèmes, 2015/n° 14, p. 1-9.
  • « Ce Da, ce là : les noms-dits », Psychanalyse et déconstruction, Le Tour critique 2014/3, dir. R. Pedot, pp. 160-161.
  • « Following suit(e) : Virginia Woolf, Carlyle, Deleuze », Le Tour critique, 2013/2 , dir. R. Pedot, pp. 515-527.
  • « Following suit(e) : Woolf, Carlyle, Deleuze », Le Tour critique 2013/2, dir. R. Pedot, pp. 503-514 (en anglais).
  • « Horizonless ors : post-phenomenological considerations on Madeline Gins’ Critical Beach’ (H. Keller or Arakawa) », Etudes anglaises,Tendances et trouvailles dans la poésie contemporaine, dir. P. Aquien et E. Angel-Perez, avril- n° 65/2, juin 2012, pp. 149-162.
  • « She is raining »  : Reading Word Rain (M. Gins), Revue Temporel, n° 13, juin 2012.
  • “Borrowed Robes : Médée, Macbeth, Müller”, Réécritures de Médée, sous la direction de Nadia Setti, Travaux et Documents 37-2007, Université de Paris-8, p. 191-198.
  • « Ce que l’Essai ‘Sçait’ : de Montaigne à Cixous », Journée « Méduse en Sorbonne : Hélène Cixous essayiste », co-organisé par Eric Prenowitz, Frédéric Regard et Marta Segarra, 23 octobre 2010, Université de Paris 3.
  • « Derrida, De-Reader ; langues, l’anglais, l’anglé », avec Chantal Zabus, Travaux et Documents, 31-2006, sous la direction de Claire Joubert, Université de Paris 8, p. 15-33, 2006.
  • « Traduction et translation : le Texte en Voyage », dir. C. Joubert, revue en ligne, Le Texte étranger, n° 5, mai 2004.
  • « Comme la princesse est belle ce soir (Salomé de Wilde) », Le Texte étranger, n° 2, 2003, dir. C. Joubert.
  • « ‘And Her Poor Dog Was Howling’ : from Mrs. Dalloway to Flush »,EBC n° 25, Revue de la Société d’Etudes Anglaises Contemporaines, décembre 2003, p. 45-56.
  • « De l’anglais à l’anglé : Jacques et Gilles, la répétition de philosophie » : La Répétition dans les littératures de langue anglaise,Imaginaires, Presses de l’Université de Reims, 2003, p. 353-364.
  • “If thou canst give it, then thou never gavest it”, John Donne’s Dunning Letters”, La poésie métaphysique de John Donne, Revue G.R.A.A.T, n°25, dir. Claudine Raynaud, 2002, p 15-22.
  • « Eliotropes : Temps, Tropismes, Tournants de siècle », Etudes Anglaises, 2001, n°1, « Millénium et poésie du 20ème siècle », Paris, Didier Erudition, p. 16-25
  • « The Dubbing Theatre of Dubliners : Dubbing, Voiceovers and post-synchronisations », Joyce’s Dubliners,Lectures critiques, dir. C. Raynaud, GRAAT, Université de Tours, n° 23, 2001, p. 41-46.
  • « French Kickshaws : L’Epicerie de Beaumont », Q/W/E/R/T/Y n° 5, Publications de l’Université de Pau, Octobre 1995, p. 65-71
  • « Dubliners : une lecture deleuzienne », Tropismes 7, Cartes et Strates, Presses de l’Université de Paris 10, 1995, p. 129-148.
  • « Vaughan on (Thin) Ice : ‘The Daughter of Herodias’ », Confluences IX, Presses de l’Université de Paris 10, 1994, p. 7-14.
  • « Like Burrs : les capitules du Pilgrim’s Progress », Revue du RANAM,Recherches anglaises et nord-américaines, Université de Strasbourg, n° XXVI, 1993, p. 13-20.
  • « Joyce and Deleuze : Pass-words in Dub-liners »,Bulletin de Stylistique anglaise, n° 15, 1994, p. 117-125
  • « Women’s matters : césures/seizures, dans Julius Caesar »,Q/W/E/R/T/Y n°4, Publications de l’Université de Pau, 1994, p. 51-56.
  • « A Tongue with a Tang : la Tempête, ou la répétition », Q/W/E/R/T/Y n°3, Publications de l’Université de Pau, 1993, p. 13-18.
  • Entretien avec Jean-Louis Thamin, Cahiers du Théâtre du Port de La Lune, Bordeaux 1990, William Blake & C. Editions, p. 99-109.
  • « L’Or et l’Ebène, une lecture de Roméo et Juliette »,Cahiers du Théâtre du Port de la Lune, William Blake & C. Editions, Bordeaux, 1990, p. 111-130.
  • « La Modernité, essai de définition », Confluences III, Presses de l’Université de Paris 10, 1990, p. 1-10.
  • « Mémoire et création dans les poèmes de Thomas Traherne », Les Cahiers de Fontenay, nº53/54, Mars 1989, p. 9-18.
  • « Dissidence and dissonance in Thomas Traherne », Confluences I, Presses de l’Université de Paris 10, 1988, p. 9-19.
  • « The Mythematics of Infinity in the Poems and Centuries of Thomas Traherne », Cahiers élisabéthains, octobre 1985, n° 28, p. 61-71.

Notes de lecture

  • Lecture d’un extrait de Helen Keller ou Arakawa de Madeline Gins, traduction M-D. Garnier, avec Jean-Michel Rabaté, Exposition au Palais de Tokyo “Flamme éternelle” Thomas Hirschhorn, Paris, mai 2014.
  • La Quinzaine littéraire, n° 893, février 2005, « L’Antidote du Docteur Browne » (sur Pseudodoxia Epidemica)
  • La Quinzaine littéraire, n° 879, juin 2004 (deux articles, « Ulysse, nouvelle traduction, sur la retraduction de Ulysses de Joyce aux éditions Gallimard, dir. J. Aubert, 2004, et « Budgen et la Création d’Ulysses », sur la traduction du texte de F. Budgen, James Joyce et la création d’Ulysses, Denoël, 2004).
  • La Quinzaine littéraire, n° 869, sur la biographie de John Milton par Armand Himy, janvier 2004.
  • La Quinzaine littéraire, « Humeurs d’encre : la pharmacie de Burton », n° 785, mai 2000, sur L’Anatomie de la mélancolie, trad. Bernard Hoepffner, José Corti, 2000.
  • La Quinzaine littéraire, « Avec James Joyce, appareiller au large, », n° 683, décembre 1995
  • Emission radio-diffusée, France-Culture, John Milton : “Un Homme, une Œuvre”, animée par Francesca Isidori, 2/1/1992.
  • Divers comptes-rendus de lecture, en ligne pour la revue Cercles et pour Etudes anglaises.

Communications (sélection)

  • « Du-consentement ou comment rebiologiser sans le savoir : Le double-change des mots de Fraisse à Foucault », Journée d’Etudes Sexes, Générations, Disciplines et Politiques, org. Pascale Absi et Monique Selim, Université Paris 7-Diderot, 13 et 14 décembre 2018.
  • « Cixous CI-FI. The Attack of The Flying Leaves », Symposium Unindentified Literary Objects, University of Nottingham, UK, 29 juin 2018.
  • « Déborder Debord. Arakawa et Gins ou l’architecture-sensorium », Manifestations sensorielles des urbanités contemporaines, org. R. Digonnet, S. Beligon, F. Reviron-Piegay, Université Jean Monnet, St Etienne, 5 et 6 avril 2018.
  • « Atelier Genrer-Déranger », atelier org. Par Marie-D. Garnier, colloque international, CIRFF, Université Paris-Nanterre, août 2018.
  • « Hel’ Cix. Ecritures an.imales », H. Cixous, Corollaires d’une signature, org. Marta Segarra, Paris, Maison Heinrich Heine, Cité internationale universitaire, 14-16 juin 2017.
  • « Gins et Arakawa, un manifeste contra-architectural », Colloque Espaces genrés, sexués, queers, org. G. CustodiENSA Paris La Villette et Paris Belleville, 19-20 octobre 2017.
  • « WittiG. Lire avec les DoiGts », Séminaire Correspondances, Itinéraires, Divergences, org. N. Setti, Université de Paris 8, 21 décembre 2017
  • « Méduse-Ahmed : La pensée Joy/KillJoy de Sara Ahmed », Séminaire de Mara Montanaro, Collège International de Philosophie, Paris, 21 novembre 2017.
  • « Derrida With Preciado. “A Contra-Sexual Reading of The Beast and The Sovereign », Derrida Today Conference, org. N. Anderson et L. Turner, Goldsmith College, Londres, Juin 2016.
  • « Le Richard III de Gilles Shakespeare », Conférence Shakespeare au risque de la philosophie, org. P. Drouet et P. Grosos, Université de Poitiers, 16-18 mars 2016.
  • « An Introduction to V-philosophy : Gilles Deleuze « single voice for the Many-Coursed multiple », International Deleuze Conference, Refrains of Freedom, Athènes, Grèce, 24-26 avril 2015.
  • « Souci de Cixous : au cœur écrit du care, une lecture de Revirements dans l’Antarctique du cœur, Paris, Galilée, 2011 », Congrès international « Etudes de genre en France », Lyon, 3-4-5 septembre 2014
  • « Ce Da, ce là (La Bête et le Souverain) », Conférence Internationale Psychanalyse et déconstruction, org. C. Delourme, R. Pedot, I. Alfandary, M-D. Garnier, Paris, Manufacture des Gobelins, 6-7-8 juin 2013.
  • « Rêve/Volt(e)s » : Du genre au jenre », Atelier Condorcet, « Le Genre de la révolte », Cresspa-GTM CNRS-Centre Pouchet, Paris, 31 mai 2013.
  •  « Following Suit : Carlyle, Woolf, Deleuze », Colloque international « Virginia Woolf parmi les philosophes », organisé par C. Delourme et R. Pedot, Paris, 22-24 mars 2012.
  • « Second Sex, Third Body : from Beauvoir to Cixous », Université de Boston, USA, Séminaire du département de Women’s Gender and Sexuality Studies, 8 novembre 2012.
  • « Being Made Line : How to Knot To Translate » , Communication à l’Université de Boston, USA, à l’invitation du département WGS (Women’s, Gender and Sexuality studies), 8 novembre 2012.
  • « Writing Like a Rat : Cixous-Deleuze-Guattari », Université de Cornell, USA Department of Romance Studies, 14 novembre 2012.
  • « Being Made Line : How to Knot To Translate », AG3 Online Conference, vidéo-conférence internationale « AG3 online » consacrée à Arakawa-Gins, Griffith University, Nathan, Australie, 12-26 mars 2010, org. Jondi Keane, P. Glazebrook, Martin Rosenberg.
  • « Doorsality : Turning-Animal, Becoming-Lamina : some Laminal Remarks on Deleuzian devenir », Conference « Zoontotechnics : Animality/Technicity », organisée par Laurent Milesi, S. Herbrechter, I. Callus, Université de Cardiff, 12-14 mai 2010.
  • « Cixous on a Plateau », Third International Deleuze Conference « Connect, Continue, Create », organisée par Rosi Braidotti, Patricia Pfisters, Amsterdam, 12-15 juillet 2010.
  • « Horizonless Ors : Post-phenomenological considerations on Madeline Gins’s ‘Critical Beach’ » : Atelier Poésie, resp. Pénélope Galey et Hélène Goethals, Congrès SAES, Université de Lille 3, 21-22 Mai 2010
  • « Allo Illa ? : ‘l’étéléphone’ : conversations illimitées vers l’étranger », Journée d’études Internationale « Appels : le téléphone dans l’œuvre d’H. Cixous » org. Ioana Gruia, Université de Paris 8, 28 mai 2010.
  • « De Grasset à l’essai : ce que l’essai « sçait » (de Montaigne à Cixous), Méduse en Sorbonne, hommage à l’Hélène Cixous essayiste, org. F. Regard, Université de Paris 4, Paris, 23 octobre 2010.
  • « Contretemps : Dogged Temporalities from Woolf to Cixous”, Colloque Woolf Contemporaine, co-organisé par le Lerma et la Société d’Etudes Woolfiennes, Université d’Aix-Marseille I, 17-18 septembre 2010.
  • « Habiter (d’) après Heidegger : Demeures, d’Athènes à Arakawa », séminaire du groupe de recherches Le Texte étranger, 12 janvier 2009, organisé par Y. Abrioux, Université de Paris 8.
  • « Blue Joyce, Blue Gass, Blue Klein », Colloque international « La Couleur », Université de Paris 3, organisé par Laurence Petit et Muriel Philippe, juin 2009.
  • « Touching Top/ology : Helen Keller and Viability », Université de Philadelphie, Slought Foundation, 4-8 avril 2008.
  • « Finely Filiated Platinum : Eliot, Joyce, Cixous, Colloque international « Modernisme et Illisibilité, organisé par Isabelle Alfandary et Axel Nesme, Centre d’Etudes poétiques, ENSLSH-Lyon, 23-25 octobre 2008.
  • « Deleuze : angles de spin, pointes mobiles dans Différence et Répétition », Atelier Différence et répétition, Conférence Gilles Deleuze, sous la direction d’Eric Lecerf, Université de Paris 8, Département de philosophie, 12 mars 2008.
  • « ‘Jacomo Del Oio, Sudito Botanico’ : Giacomo of the Oil and the Botanic Subject », Colloque International James Joyce et l’Italie, St Gérand-le-Puy, 27-29 juin 2008.
  • « JOYCIXOUS » : organisatrice de l’Atelier consacré à James Joyce et à Hélène Cixous, James Joyce Symposium, Tours, 20 juin 2008 (invitée d’honneur H. Cixous).
  • « In the Navel of Dreams : Freud, Fliess, and Fleece », Conférence internationale Dream Writing, Université du Kent, Canterbury, org. Sarah Wood et Kaori Nagai, 15 et 16 octobre 2005.
  • « Touching Top/ology : Helen Keller and Viability », Conference Internationale organisée par Slought Foundation, Second International Arakawa + Gins : Architecture + Philosophy Conference, Philadelphie, USA. 4-8 avril 2008.
  • “Coup de dés et pointe mobile”, Atelier Différence et Répétition, Département de philosophie, Université de Paris 8, resp. E. Lecerf, 12-14 mars 2008.
  • « Deleuze : angles de spin, pointes mobiles dans Différence et Répétition », Atelier Différence et répétition, Conférence Gilles Deleuze, sous la direction d’Eric Lecerf, Université de Paris 8, Département de philosophie, 12 mars 2008.
  • « Shakespeare, Joyce, and the Phoenix’ Pyre : Renascent Joyce, Renashent Joyce », XXIrst International James Joyce Symposium, Université de Tours, Atelier Shakespeare/Joyce, dirigé par François Laroque 16 juin 2008.
  • Conférence plénière (plenary speaker) : « The Rub, the Bur, the Rhubarb : Shakespeare’s Jacqueries », « Shakespeare and Derrida » International Conference, Université de Cardiff, Pays de Galles, org. Richard Wilson, avec Hélène Cixous, 29 septembre 2007.
  • « ‘Borrowed Robes’ : Medea, Macbeth, Müller », Colloque International “Réécritures de Médée”, Université de Paris 8, org. Nadia Setti, 24-25 novembre 2006.
  • « De Reader, Derrida : l’anglais, l’anglé, l’étrang/é », Atelier Traduction organisé par Christine Raguet, Congrès SAES, Université de Nantes, 12-13 mai 2006.
  • « Derrida, De-Reader ; langues, l’anglais, l’anglé », avec Chantal Zabus, sous la direction de Claire Joubert, Travaux et Documents, 31-2006, Université de Paris 8, p. 15-33.
  • « At the Frank Heart of King Lear : Shakespeare’s French as a Second Language », colloque Timée, Université de Paris-X Nanterre, organisé par Ann Lecercle et Yann Brailowski, 12 juin 2006.
  • « In the Navel of Dreams : Freud, Fliess and Fleece », Conférence Internationale Dream Writing, organisée à l’Université du Kent à Canterbury, Royaume-Uni, par Sarah Wood et Kaori Nagai, 15 et 16 octobre 2005.
  • « De-Reader, Derrida : Derrida and/as translation », communication à la Journée du Texte étranger, Université de Paris 8, 20 mai 2005.
  • « Samson Dagonistes : Milton and The Book of Judges”, International Milton Symposium, Université de Grenoble, organisé par Christophe Tournu, juin 2005.
  • « Gins’ Engines : from Piranesi to Arakawa », Conférence Arakawa and Gins Architecture and Philosophy, Université de Paris 10, Nanterre, 30 septembre-1er octobre 2005 ; org. J-J. Lecercle, F. Kral, http://anglais.u-paris10.fr/spip.php?article483
  • « Crises de vers, de Donne à Derrida : Le Sonnet en philosophie », Université de Besançon, Conférence Internationale « Le Sonnet au risque du Sonnet », organisé par Bertrand Degott, Département de littérature française, 8 et 9 décembre 2004.
  • « Le Texte en voyage : sur un fragment du Voyage sentimental de Sterne », Le Texte étranger, Université de Paris 8, 14 mai 2004.
  • « Anglaises : l’écriture, le cheveu, la boucle, de Samson à Milton », Congrès SAES, Atelier Poésie, responsable Raphaël Costambeys, Université de St-Quentin-en-Yvelines, mai 2004.
  • « Joyce in Stitches », Bloomsday 100, International James Joyce Symposium, Université de Dublin, Ireland, organisé par Ann Fogarty, 14-18 juin 2004.
  • « ‘Old Mole : la littérature dans la peau, ou le grain de beauté, de Shakespeare à Joyce », Colloque ‘La Surface’ organisé par Marie-Odile Salati et Mathilde Lacassagnère, Université de Savoie, Chambéry, 24-25 octobre 2003.
  • “Concrete Theory : Between Deleuze, Derrida, and Y,” Université de Paris-10 Nanterre, Conférence Internationale « Whither Theory  ? » org. par Jean-Jacques Lecercle et Richard Pedot, 19-21 juin 2003.
  • « L’Ecriture réversible, de Shakespeare à Bellmer”, Texte et Critique du Texte, séminaire dirigé par Elizabeth Angel-Perez et Pierre Iselin, Université de Paris 4 Sorbonne, janvier 2003.
  • « But Her Poor Dog Was Howling : of Woolf, Women and Tropes », Colloque International de la SEAC, “The Ethics of Tropes : Writing the Feminine”, organisé par Frédéric Regard, Maison Française d’Oxford, Oxford, Royaume-Uni, septembre 2002.
  • « ‘Just Such Disparity’ : Donne On Air », Colloque international Shakespeare and Philosophy, organisé par Ann Lecercle, Université de Paris Ouest-Nanterre, juin 2002.
  • « Jacques et Gilles : la répétition de philosophie », Colloque International « La Répétition », Université de Reims organisé par Daniel Thomières, 15-16 mars 2002.
  • « Donne et le Don », Colloque International organisé par Claudine Raynaud, Université de Tours/Centre de la Renaissance, 25-26 janvier 2002.
  • « Jacques et Gilles, la répétition de philosophie », Colloque international “La Répétition”, organisé par Daniel Thomières à l’Université de Reims, avril 2002
  • « Joyce and Cork », Conférence à l’Ecole d’été The James Joyce Summer School, University College, Dublin, Ireland, 8-15 juillet 2001
  • « Comme la Princesse Salomé est belle ce soir », Journée Le Texte étranger, dirigé par Claire Joubert et Jean-Pierre Audigier, Université de Paris 8, mars 2001.
  • « Lily : lire autour d’un ‘lit’, de Joyce à Cixous », Colloque International Dubliners, organisé par André Topia, Université de Paris III Sorbonne nouvelle, 11 janvier 2001.
  • « The Comedian as the Letter C : The Case of Othello », International Symposium ESSE, Atelier Material Shakespeare (resp. A. Lecercle, P. Berry), Université de Helsinki, Finlande, 18-22 août 2000.
  • « Train Spotting : James Joyce and Valérie Larbaud », International James Joyce Symposium, University of London, Goldsmith College, 15-20 juin 2000.
  • « Les Bigarrures d’Etienne Tabourot », Journée Le Texte étranger, Université de Paris 8, resp. Jean-P. Audigier, 2 novembre 1999.
  • « De l’Imp à l’impensé dans les poèmes de George Herbert », Colloque Invention et Découverte, organisé par Gisèle Venet et François Laroque, Episteme/Iris, Université de Paris 3 et 4 mai 1998.
  • « Mab et la méthode, de Shakespeare à Shelley », colloque IRIS, La Nouveauté à la Renaissance, organisé par François Laroque, Université de Paris 3, 12 et 13 juin 1998.
  • « Une lecture de George Herbert, ‘The Chair’ : du « foreign » au forain dans The Temple », Colloque Le Texte étranger, Université de Paris 8, 28 janvier 1997.
  • « Poétiques du Tabac », Conférence organisé par le GERB, organisé par Marie-Claire Rouyer, Université de Bordeaux III, 8 mars 1997
  • “Samuel Butler, l’œil-machine”, colloque L’Art dans l’Art organisé par André Topia et Marie-Christine Lemardeley-Cunci, Université de Paris-III Sorbonne Nouvelle, 25 avril 1997.
  • « Diop/tricks : jeux d’optique dans Romeo and Juliet », Colloque organisé par Ann Lecercle, Groupe Timée, ENS rue d’Ulm, 31 mai 1997.
  • « Eliotropes : A Reading of ‘Ash-Wednesday’ « , ESSE International Conference, Université de Glasgow, 8-12 septembre 1995
  • « Fiction et fiduciaire dans The Knight of the Burning Pestle », Conférence Beaumont et Fletcher, Université de Nancy II, 17 novembre 1995.
  • « T.S. Eliot ou la poésie du dehors », Colloque l’Intertextualité, organisé par Hubert Teyssandier, Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle, 12 juin 1994
  • « The Mean/ness of Dubliners », Conférence ITEM, organisée par Daniel Ferrer, Université de Paris 3-ENS Ulm, avril 1995.
  • « Zootropes : Muybridge et après », Congrès de la SAES, Université de Valenciennes, 16 mai 1994
  • « La Langue au Chat de Felin Make Call », Conférence ITEM sur Joyce, organisée par Daniel Ferrer, ENS rue d’Ulm, avril 1994.
  • « Splitting Heirs : Shakespeare’s Tempest and Leibnizian folds », Conférence Shakespeare, Université de Franche-Comté, Besançon, décembre 1993.
  • « Silver and Dark : Dubliners at the Flicks”, International James Joyce Symposium, University of California at Irvine, USA, 27 juin-2 juillet 1993
  • « Dubliners’ Evelines and Devlins », Ecole d’été organisée par Fritz Senn, The James Joyce Foundation, Zürich, Suisse, 9-12 avril 1993.
  • « Dubliners’ (d)reams », Ecole d’été organisée par Fritz Senn, The James Joyce Foundation, Zürich, Suisse, 16-23 août 1992.
  • « Breakfast Theory : Ulysses at Daybreak », Communication au Colloquium de la Faculté des lettres de l’Université du Delaware, USA, 7 mai 1992
  • « Prospero’s Books : de l’écrit à l’écran », Conférence organisée par Daniel Royot et François Piquet, Université de Lyon 3, Villa Gillet, Lyon, juin 1992
  • « Le clin et la lisse : une lecture de Joyce », Congrès SAES,Atelier Lectures critiques, dirigé par Jean-Jacques Lecercle et André Topia, Université d’Aix-en-Provence, mai 1991.
  • « La Dissonance dans les poèmes mineurs de John Milton », Congrès SAES, Université du Mans 11-13 mai 1990
  • « Excrementall : Comus et les figures du chaste », Colloque Milton, organisé par Armand Himy, Université de Paris 10, janvier 1990