Charlotte Foucher Zarmanian

Chargée de recherches CNRS

Section 33 du CNRS : Mondes modernes et contemporains.

Email : charlotte.foucher@legs.cnrs.fr


Champs de recherche

  • Femmes dans les mondes de l’art (artistes, critiques d’art, historiennes de l’art…)
  • Savoirs sur l’art, pratiques artistiques (1750-1950)
  • Musées au prisme du genre
  • Art autour de 1900 (symbolisme, Art Nouveau, Nabis)

Recherche en cours

Femmes et savoirs sur l’art (XVIIIe – XXe siècles)

Responsabilités institutionnelles

  • Membre permanent du LEGS (UMR 8238), Université Paris 8 – Paris Ouest – CNRS
  • Membre du Conseil du laboratoire du LEGS
  • Chargée d’enseignement à PSL University Research, CPES 3 Humanités.

Responsabilités éditoriales

Depuis 2015, H-France Review Editor (revue en ligne sur l’histoire française : www.h-France.net)

Valorisation de la recherche

  • (avec Anne Lafont, Patricia Falguières, Elvan Zabunyan et Giovanna Zapperi), organisation du séminaire “Genre et histoire de l’art”, Paris, EHESS, 2018-2019. https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/2690/
  • (avec Hélène Marquié), organisation du colloque “Médiatrices des arts. Pour une histoire des transmissions, réseaux, solidarités féminines et féministes”, Nanterre, Université Paris Ouest, CIRFF, 8e Congrès international des Recherches Féministes dans la Francophonie, Espaces et enjeux des savoirs féministes, 31 août 2018.
  • (avec Magali Nachtergael et Marie-Anne Paveau), organisation du colloque “Le Phototexte engagé. Du militantisme aux luttes de visibilité”, Paris, MSH Paris Nord, 31 mai – 1er juin 2018.
  • (avec Arnaud Bertinet), organisation de la journée d’études « Femmes et musées », Paris 1 Panthéon-Sorbonne, laboratoire HiCSA, 11 octobre 2017.
  • (avec Hélène Marquié), coordinatrice de l’axe « Genre, création artistique et matrimoine » dans le projet de recherche « Genre et transmission : pour une autre archéologie du genre » (2016-2019) soutenu par la COMUE Université Paris Lumières, et de l’atelier de recherche “Genre, historiographie, histoire des arts : le matrimoine en questions” qui lui est associé, depuis 2017.
  • (avec Pascal Rousseau, Marcella Lista, Damien Delille et Flaurette Gautier), organisation des deux journées d’études « Les intermédiaires. Utopies du troisième genre dans les arts visuels du passage du siècle (1880-1920) », 10 décembre 2014 ; « Les intermédiaires (II). ″Troisième sexe″ et paradigme féminin dans la modernité artistique (1900-1930) », organisation de la journée d’études Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA, 30 septembre 2015.
  • (avec Anne Larue et Magali Nachtergael), « Pour une histoire de l’art d’un nouveau genre : approches critiques et pédagogiques », organisation du séminaire GIS Institut du Genre – Master SLATEL Paris 13 – Master Histoire des sociétés occidentales contemporaines Paris 1, Paris, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, septembre – décembre 2013.

Publications

Ouvrage


Créatrices en 1900. Femmes artistes en France dans les milieux symbolistes
, Paris, Mare & Martin, 2015.


Direction d’ouvrages et de numéros de revues

  • (avec Magali Nachtergael), “Le phototexte engagé. Du militantisme aux luttes de visibilité”, en cours d’éditorialisation (à paraître en 2019)
  • (avec Arnaud Bertinet), “Femmes et musées”, actes de la journée d’études, site de l’HiCSA (à paraître en 2019)
  • (avec Arnaud Bertinet), « Musées au prisme du genre », Culture & musées, n° 30, décembre 2017 (également disponible en ligne : https://journals.openedition.org/culturemusees/1160).
  • (avec Anne Lafont et Amandine Gorse), Plumes et Pinceaux. Discours des femmes sur l’art en Europe (1750-1850), vol. II – anthologie, Dijon, Les presses du réel, 2012 (et rédaction des chapôs introduisant les textes de l’anthologie pour « Marie d’Agoult » ; « Félicité de Genlis » ; « Élisabeth Vigée-Lebrun », p. 215-216 ; p. 329-330 ; p. 417-418).

Chapitres d’ouvrages

  • “Evolution de la place des femmes”, Histoire transnationale du patrimoine, Michela Passini (dir.), (en cours d’évaluation)
  • (avec Emilie Oléron Evans), “Figures de l’ombre ? Quelques traductrices historiennes de l’art en Europe (XIXe-XXe siècles)”, “Dire presque la même chose”. L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe), Adriana Sotropa et Myriam Métayer (dir.), Le Kremlin-Bicêtre, éditions Esthétiques du divers (à paraître).
  • “Historiennes de l’art. Gabrielle Rosenthal (1881-1941), Clotilde Brière-Misme (1889-1970) et Agnès Humbert (1894-1963)”, L’historiographie française de l’art (1890-1950), Michela Passini, Neil McWilliam (dir.), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg (à paraître).
  • « Devenir une peintre comme les autres, Marie Bashkirtseff, Ukraine-France, 1877-1881 », L’Europe des Femmes (XVIIIe-XXIe), Julie Le Gac et Fabrice Virgili (dir.), Paris, Perrin, 2017, p. 292-295.
  • « Partenariats stratégiques. Réflexions sur le couple d’artistes autour de 1900 », Parent-elles. “Compagne de, fille de, sœur de… ” : les femmes artistes au risque de la parentèle, actes du colloque de Poitiers, Claire Barbillon, AWARE (dir.), 2017 https://awarewomenartists.com/publications/partenariats-strategiques-reflexions-couple-dartistes-autour-de-1900/
  • Notice « Arts visuels », Encyclopédie critique du genre, Juliette Rennes (dir.), Paris, La Découverte, 2016, p. 67-76.
  • « En busca de la emancipación. Las mujeres artistas en París en torno a 1900 », Pintoras en España 1859-1926. De María Luisa de la Riva a Maruja Mallo, Magdalena Illàn Martín (dir.), catalogue d’exposition, Paraninfo, Universidad de Zaragoza, 20 février – 28 juin 2014, Zaragoza, Universidad de Zaragoza, Vicerrectorado de Cultural y Políticia Social, 2014, p. 39-49.
  • « Madame Pygmalion. Rire transgressif et représentations de la femme artiste au passage du siècle (XIXe-XXe siècles) », Rire et Émancipation féminine, Ariane Bayle et Florence Fix (dir.), Paris, L’Harmattan, 2013, p. 99-115.
  • « Le bas-bleu artistique. Portrait au vitriol de la femme critique d’art », Plumes et Pinceaux. Discours des femmes sur l’art en Europe (1750-1850), Melissa Hyde, Mechthild Fend, Anne Lafont (dir.), vol. I, Dijon, Les presses du réel, 2012, p. 271-298.
  • « La pluridisciplinarité des femmes artistes en 1900. Sarah Bernhardt et Judith Gautier à la croisée des arts », Genre, Arts, Société : 1900-1945, Patricia Izquierdo (dir.), actes du colloque international et interdisciplinaire « Genre Arts Société : 1900-1945 » tenu à Paris au Reid Hall les 22-23 janvier 2010, Paris, Société des Amis d’Axieros, 2012, p. 69-82.
  • « Le Péril bleu. Images psychopathologiques de la femme artiste au passage du siècle », Images de l’artiste, actes de colloque, Éric Darragon et Bertrand Tillier (dir.), INHA – Paris 1 HiCSA, Territoires contemporains, revue en ligne du Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne, avril 2012, http://tristan.u-bourgogne.fr/UMR5605/publications/image_artiste/Charlotte_Foucher.html (article choisi sur sélection).
  • « PANIQUE GÉNITALE. Fluides menstruels et psychopathologie de la créativité féminine au passage du siècle (XIXe- XXe siècles) », Camille Paulhan et Marion Alluchon (dir.), publication en ligne sur le site de Paris 1– HICSA, février 2011,
  • « Chaudet, Jeanne-Élisabeth », notice pour le Dictionnaire des femmes de l’Ancienne France, siefar.org [site internet], septembre 2009, http://www.siefar.org/dictionnaire/fr/Jeanne-Elisabeth_Gabiou
  • « Lee Krasner » et « Germaine Richier », notices biographiques pour 1945-1949 Repartir à zéro, comme si la peinture n’avait jamais existé, Éric de Chassey et Sylvie Ramond (dir.), catalogue d’exposition, Lyon, musée des beaux-arts, 24 octobre 2008 – 2 février 2009, Paris – Lyon, Hazan – Musée des beaux-arts de Lyon, 2008, p. 342 ; p. 346.

Articles scientifiques

  • « Quand les femmes entrent en piste ! Domptage et émancipation féminine au passage du XIXe au XXe siècle », Horizons/Théâtre. Revue d’études théâtrales, Raphaëlle Doyon et Pierre Katuszewski (dir.), n° 10-11 (Genre et arts vivants), 2018, p. 240-258.
  • « Musées et genre : état des lieux d’une recherche », Muséologies. Les cahiers d’études supérieures, Alessandra Mariani et Rébéca Lemay-Perreault (dir.), vol. 8, n° 2, 2018, p. 107-119.
  • (avec Arnaud Bertinet), “Introduction”, Culture & musées, n° 30 (Musées au prisme du genre), 2017, p. 17-29 (également disponible en ligne : https://journals.openedition.org/culturemusees/1166).
  • « Réfléchir aux “choses ethnographiques” avec Agnès Humbert et Suzanne Tardieu, deux femmes au musée national des arts et traditions populaires », La Lettre du séminaire Arts & Sociétés [en ligne], www.artsetsocietes.org, Laurence Bertrand Dorléac (dir.), Paris, Sciences po, décembre 2017, http://www.artsetsocietes.org/f/f-foucher.html
  • “Partenariats stratégiques. réflexions sur le couple d’artistes autour de 1900”, Parent-elles. Compagne de, fille de, soeur de… : les femmes artistes au risque de la parentèle, Claire Barbillon et alii (dir.), Paris-Poitiers, AWARE, Université de Poitiers-musée Sainte-Croix, 2017, également disponible en ligne : https://awarewomenartists.com/publications/partenariats-strategiques-reflexions-couple-dartistes-autour-de-1900/
  • « Ouverture du musée Camille-Claudel, Nogent-Sur-Seine (mars 2017) », site internet de la SERD (Société des études romantiques et dix-neuviémistes), rubrique “expositions”, décembre 2017, http://serd.hypotheses.org/1059
  • « Agnès Humbert, historienne de l’art », Revue de l’Art, n° 195, 2017-1, p. 63-69.
  • « Le Louvre des femmes. Sur quelques présupposés à l’égard des femmes dans les musées en France au XIXe siècle », Romantisme, n° 173 (Musée, musées), Ségolène Le Men et Philippe Hamon (dir.), n° 173, 3/2016, p. 56-64.
  • « Les femmes artistes sous presse. Les créatrices vues par les femmes critiques d’art dans la presse féminine et féministe en France autour de 1900 », Sociétés et Représentations, Séverine Sofio et Isabelle Mayaud (dir.), n° 40 (Nouveaux regards sur la critique d’art au XIXe siècle), 2015, p. 111-127.
  • « “Aux femmes surtout la gravure”. La reproduction dans les œuvres de Marie (1866-1942) et Louise Danse (1867-1948), artistes symbolistes », Nouvelles de l’estampe, n° 249, hiver 2014-2015, p. 40-52.
  • « Jeanne-Élisabeth Chaudet (1767-1832) ou la diversité stylistique de Greuze à Géricault », Histoire de l’Art, n° 63, octobre 2008, p. 45-55.

Recensions

  • Recension de l’ouvrage de Séverine Sofio, Artistes femmes. La parenthèse enchantée, XVIIIe – XIXe siècles, Paris, CNRS éditions, 2016, Journal18 [revue en ligne], décembre 2016, http://www.journal18.org/1200
  • Recension de l’ouvrage d’Émilie Oléron Evans, Nikolaus Pevsner, arpenteur des arts. Des origines allemandes de l’histoire de l’art britannique, Paris, Demopolis, coll. « Quaero », 2015, parue sur Lectures [revue en ligne] le 6 mai 2016, https://lectures.revues.org/20744
  • Recension du catalogue de l’exposition Marie-Gabrielle Capet (1761-1818). Une virtuose de la miniature, présentée au musée des Beaux-arts de Caen (14 juin-21 septembre 2014), Snoeck, Heule 2014, parue sur Histara [revue en ligne] le 29 octobre 2015, http://histara.sorbonne.fr/cr.php?cr=2358&lang=fr
  • Recension de l’ouvrage d’Hélène Charron, Les formes de l’illégitimité intellectuelle. Les femmes dans les sciences sociales françaises (1890-1940), Paris, CNRS éditions, 2013, Annales. Histoire, Sciences sociales, 70e année – n° 2, avril-juin 2015, p. 483-485.
  • Recension de l’ouvrage de Jane Block et Claude Sorgeloos (sous la dir.), Homage to Adrienne Fontainas, New York, Peter Lang, 2013, Revue de l’Art, n° 186, 2014-4, p. 99.
  • Recension de l’ouvrage d’Alison McQueen, Empress Eugénie and the Arts. Politics and Visual Culture in the Nineteenth Century, Burlington, Ashgate, 2011, Revue de l’Art, n° 184, 2014-2, p. 92.

Communications (sélection)

Colloques/ Journées d’études

  • “Quelles places pour les femmes dans les musées ? Réflexions historiques et critiques”, L’Argument de Rouen#3, Egalité Femmes-Hommes : où en sont-les musées ?, conférence inaugurale, musée des beaux-arts de Rouen – INHA – AWARE, Rouen, hôtel des Sociétés savantes, 10 octobre 2018.
  • “Historienne de l’art, une figure en construction autour de 1800 : les apports de Félicité de Genlis (1746-1830) et de Germaine de Staël (1766-1817)”, colloque “Médiatrices des arts. Pour une histoire des transmissions, réseaux, solidarités féminines et féministes”, organisée par Charlotte Foucher Zarmanian et Hélène Marquié, Nanterre, Université Paris Ouest, CIRFF, 8e Congrès international des Recherches Féministes dans la Francophonie, Espaces et enjeux des savoirs féministes, 31 août 2018.
  • (avec Émilie Oléron Evans), « Figures de l’ombre ? La place des traductrices dans l’historiographie de l’art en Europe (XIXe – XXe siècles) », journée d’études « “Dire presque la même chose”. L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe) » organisée par Adriana Sotropa et Myriam Metayer, Université Bordeaux Montaigne, 22 septembre 2017.
  • « Femmes et savoirs artistiques. Quelques réflexions posées à l’histoire de l’art », journée d’études « Elles créent, elles collectionnent, elles soutiennent… Femmes et arts de l’Antiquité à nos jours », AWARE-Mnémosyne, Paris, Centre Pompidou, 25 février 2017.
  • « Les femmes artistes aux XVIIIe et XIXe siècles : nouvelles perspectives », Les Jeudis du genre, GIS Institut du genre, Paris, Reid Hall, Columbia Global Centers, 26 janvier 2017.
  • « Le Redon de Bacou », colloque international « Odilon Redon, hier at aujourd’hui », organisé par Dario Gamboni, Laurent Houssais, Pierre Pinchon, Bordeaux, musée des beaux-arts, 15-16 décembre 2016.
  • « Convenances et/ou contournements. Sur quelques femmes artistes belges à Paris dans les milieux symbolistes », journée d’études sur les femmes artistes en Belgique organisée par Denis Laoureux, Namur, musée Félicien Rops, 1er décembre 2016.
  • « Creación/Procreación. La construcción de la figura de la mujer artista en Francia en torno a 1900 », Curso monogràfico « Angeles del hogar ? Lo femenino y las imàgenes de la intimidad, de Renoir a las corrientes de vanguardia », Patricia Mayayo (dir.), Madrid, Museo Thyssen-Bornemisza, 9 novembre 2016.
  • « Partenariats stratégiques. Réflexions sur le couple d’artistes autour de 1900 », colloque international « Parent-elles. “Compagne de, fille de, sœur de… ” : les femmes artistes au risque de la parentèle », organisé par Claire Barbillon et l’association AWARE, Poitiers, Musée Sainte-Croix, 23-24 septembre 2016.
  • « Femmes à la croisée des arts autour de 1900 : Sarah Bernhardt (1844-1923) et Judith Gautier (1845-1917) », journées d’études « Que fait le genre à l’histoire du XIXe siècle ? » organisée par Lola Gonzalez-Quijano, Caroline Fayolle, Elizabeth Claire, Sylvie Steinberg et le groupe de recherches Genre du CRH, Paris, EHESS, 12-13 octobre 2015.
  • « Pygmalionnes au passage du XIXe au XXe siècle », journée d’études « Les intermédiaires (II). ″Troisième sexe″ et paradigme féminin dans la modernité artistique (1900-1930) », Pascal Rousseau et Marcella Lista, avec la collaboration de Damien Delille, Charlotte Foucher Zarmanian et Flaurette Gautier, Paris 1, HiCSA, 30 septembre 2015.
  • « La fabrique de la femme artiste à la fin du XIXe siècle. Discours, représentations, archétypes », colloque international et interdisciplinaire « George Sand et ses consœurs. La femme artiste et intellectuelle au XIXe siècle », XXe colloque International George Sand avec le soutien de la George Sand Association USA, Laura Colombo et Catherine Masson, Vérone, Università degli Studi di Verona – Dipartimento di Lingue e Letterature straniere, 29 juin – 1er juillet 2015.
  • « Quand les femmes entrent en piste ! Domptage et émancipation féminine au passage du XIXe au XXe siècle », colloque international « Genre et création dans l’histoire des arts vivants », Elizabeth Claire, Catherine Deutsch, Raphaëlle Doyon, Paris, EHESS, 12-14 décembre 2013.
  • « On the Precipice. Abyss Landscapes, Symbolism, and Nietzscheism », colloque international sur le paysage symboliste dans le cadre du programme de recherches « Redefining European Symbolism 1880-1910 » dirigé par Richard Thomson, Leverhulme Trust’s International Networks, Edimbourg, National Galleries of Scotland, 4-5 octobre 2012.