Journée d’étude Monique Wittig

Le LEGS co-organise en collaboration avec le laboratoire PoliTeSse de l’Université de Vérone le séminaire « Il sesso come categoria politica da distruggere. Attualità e radicalità della teoria scrittura lesbica di Monique Wittig » (Le sexe comme catégorie politique à détruire. Actualité et radicalité de la théorie et de l’écriture lesbienne de Monique Wittig) le 12 avril 2021 de 15h30 à 19h (en langue italienne et anglaise).

Interventions de : Sara Garbagnoli (PoliTeSse, LEGS), Ilana Eloit (Università di Losanna e LEGS), Catherine Ecarnot (Ricercatrice indipendente), Nadia Setti (Università di Parigi 8, LEGS), Eva Feole (IHRIM). Introduction par Irene Villa (PoliTeSse) et Suzette Robichon (Les ami.es de Monique Wittig).
Les principaux aspects de la pensée de la théoricienne féministe y seront discutés : du sexe comme catégorie politique à détruire au langage comme arme à double tranchant, des textes littéraires minoritaires comme machines de guerre au lesbianisme comme horizon politique et existentiel au-delà des catégories de sexe.  Une occasion de réaffirmer la radicalité et l’actualité d’une pensée et d’une écriture qui produisent une analyse implacable du régime politique hétérosexuel et invitent à en concevoir la destruction.

Pour suivre le séminaire connectez-vous au lien suivant