Géographies féministes

Publié dans : Colloques et journées d'études

Biennale Féminins - Masculins en Géographie

Du jeudi 01/06/2017
au samedi 03/06/2017

de 8h30 à 18h30

à PARIS

Géographies féministes : théories, pratiques, engagements
4e biennale – 2017

Après Bordeaux (2010), Grenoble (2012) et Angers (2014), la 4e biennale Féminins/Masculins se tiendra à Paris les 1er, 2 et 3 juin 2017. Elle est organisée principalement par l’UMR ENeC, Espace, nature et Cultures (CNRS), en collaboration avec l’Institut du Genre, Sorbonne Universités (Comue), la Maison de la Recherche de l’université Paris-Sorbonne, l’Ecole doctorale de géographie de Paris (Paris 1, Paris 4 et Paris 7) et l’Institut de géographie de Paris.

La 4e biennale portera sur les géographies féministes. Alors que les trois premières portaient nommément sur le genre ou les sexualités, il a en effet semblé opportun au comité organisateur de se pencher cette fois sur les perspectives qu’offre le féminisme dans la compréhension du rapport des personnes et des sociétés à l’espace. Après tout, les études sur le genre et les sexualités apparaissent historiquement dans les universités américaines et en France grâce au combat féministe dans l’institution universitaire.

Liens vers le site : https://biennalemasfem4.sciencesconf.org/resource/page/id/3

Programme de la biennale Géographiques féministes

Jeudi 1er juin

  • Accueil : 8h30-9h00

Introduction : 9h00 – 9h30

Séance plénière : 9h30 – 11h15 :

  • Raymonde Séchet
  • Chair : Rachele Borghi Pause 11h15-11h30

Table-ronde plénière : 11h30-13h

  • Femmes, géographes et stratèges (animée par Nathalie Lemarchand)

Pause déjeuner : 13h-14h

PANELS (14h-17h)

14h-15h30

WORKSHOP : Degender Toilet animé par Project Marsala Salle 405

Pratiques de recherche et d’enseignement à l’Université salle 304
Beatriz Collantes Bono
Réflexions sur la compatibilité ou incompatibilité du militantisme pour la visibilité lesbico-féministe chez les femmes travaillant à l’université et la réception/l’accueil de celui-ci par les étudiant.e.s.

Samanta Gopa
Gender in Teaching and Researching Geography : Experiences from Indian Universities.

Nicole Mathieu
Etre femme en géographie des années 1960 à nos jours : tenter la théorie par un témoignage au fil du temps

Théories féministes et décoloniales Grand Amphi
Mara Montanaro
Les théories féministes queer et postcoloniales à l’épreuve du concept de temporalité interrompue

Mariana Rojas Mora
Féminismes décoloniaux : une regarde épistémologique et politique

Gleys Ially Ramos Dos Santos
The theoretical field of feminist geography in Brazilian geography

Chair : Paola Bacchetta ?

Pratiques féministes Salle de la bibliothèque
Eve Ben-Haïm
Production et Légitimation du savoir géographique féministe, à partir de l’étude d’un cas pratique de cyber-harcèlement

Caterina Acquafredda
Fuori dal panottico. Un’esperienza di pratiche femministe in una comunità residenziale di donne anziane in Italia

Mélusine Dumerchat
Repenser l’espace et la sécurité à partir de l’éthique féministe du care : enjeux et défis

Chair : Cha Prieur

15h45-17h15

WORKSHOP : Nos pratiques en pratique : atelier d’échange sur l’enseignement féministe animé par Rachele Borghi et Emilie Viney salle 405

Pratiques de recherche et d’enseignement salle 304
Henninger Aline
Quelles pratiques des enseignants en faveur de l’égalité des sexes à l’école élémentaire japonaise ?

Vaiou Dina
Opening space for feminism. Trajectories in Greek academe

Valentina Greco
On the fingers of one (mutilated) hand. Feminism, gender, generations in Italian geography.

Chair : Judicaelle Dietrich

Féminisme et intersectionnalité Grand Amphi

Mar Fournier
Feminisms and intersectionality : contributions to think about Central American lesbian feminisms

Carolina Topini
Trouble dans l’alliance ? Spatialités, coalitions et divergences chez les féminismes contemporains en Italie

Jose Ignacio Reyes Serna
Trajectoires socio-spaciales de trans’ sudaméricaines ayant migré en France

Chair : Claire Hancock ?
Espaces et production de savoirs féministes Salle de la bibliothèque

Cornelia Möser
Espaces de production de savoirs féministes. La sexualité dans la pensée féministe en France, Allemagne et aux Etats-Unis.

Marie-Anne Casselot
Comprendre l’espace avec la phénoménologie féministe

Lise Landrin
L’étude des groupes de femmes au Népal : quand le terrain renseigne une géographie féministe.

Chair : Karine Duplan

Pause : 17h15-17h30

Séance plénière soir : 17h30-18h30

Document joint

Programme Biennale Geographie Féministe
Taille : 490.1 kB Format : PDF