Perspectives genrées sur les femmes dans l’histoire de la danse

Perspectives genrées sur les femmes dans l’histoire de la danse

Le dossier thématique de ce numéro rassemble des contributions et des travaux pour la plupart réalisés dans le cadre d’un appel à projet financé en 2013 par le GIS Institut du genre, soutenu par le Centre Transdisciplinaire d’Épistémologie de la Littérature et des Arts vivants (CTEL EA 6307) de l’Université de Nice Sophia Antipolis et l’équipe Genre, Travail, Mobilités (GTM-CRESPPA, UMR 7217). L’un des axes de l’appel à projet du GIS portait plus spécifiquement sur : « Héritages, emprunts, invention : le rapport des femmes créatrices aux traditions dominantes ou minorées, anciennes ou contemporaines ». Travaillant dans la perspective du genre depuis de nombreuses années, nous avions proposé la thématique : « Revisiter l’historiographie de la danse et éclairer l’histoire du genre : étude de quelques figures de danseuses (France, fin XVIIe – début XXe siècle) », rassemblant chercheuses/chercheurs et praticiennes/praticiens intéressé-e-s par cette exploration. Trois journées d’étude, à Nice et à Paris, des échanges stimulants, ont abouti au corpus de travaux présenté ici. D’autres articles ont été sélectionnés suite à un appel à contribution lancé par Recherches en danse la même année 2013. Pour autant, le projet de développer des recherches en histoire de la danse dans la perspective du genre n’en est qu’à une première étape.

http://danse.revues.org/837

Description de l’illustration :
Gravure de Théophile Wagstaff. Collection Gabrielle Enthoven. V&A Museum, Londres. 


Retour à la liste