Françoise Collin. L’insurrection permanente d’une pensée discontinue

Françoise Collin. L’insurrection permanente d’une pensée discontinue

Françoise Collin (1928-2012), écrivaine, philosophe et féministe, a travaillé entre la Belgique, son pays d’origine, et la France.
Elle a été notamment la fondatrice des Cahiers du Grif, la première revue en langue française de la deuxième vague du féminisme.
Ce livre montre comment Françoise Collin n’a eu de cesse de concilier sa praxis philosophique avec son engagement féministe.
Dans ce volume sont retracés les moments les plus saillants de son parcours intellectuel et politique : du rapport avec Maurice Blanchot qui a profondément marqué sa conception de l’écriture comme mouvement perpétuel à celui avec Hannah Arendt dont, lors des années 1980, elle a introduit en France une interprétation libertaire.
Il s’agit de rapports qui s’inscrivent dans l’engagement féministe de Françoise Collin dont ce livre vise à reconstruire minutieusement la genèse et l’évolution à travers l’aventure des Cahiers du Grif, depuis le premier numéro publié à Bruxelles en 1973 jusqu’au dernier publié à Paris en 1997. Mais cette étude se focalise également sur son retour à la réflexion singulière, après les nombreuses années consacrées au
militantisme féministe, lorsqu’elle problématise et décline toute une constellation de concepts tels que la natalité, le dialogue, la démocratie, le commun, l’expérience d’une altérité toujours imprévue et imprévisible, en les court-circuitant à travers la notion de révolution permanente.

Document joint :

Mara-Montanaro_Francoise-Collin
Taille : 586 kB Format : PDF


Retour à la liste